Utilisateur
Mot de passe
> Mot de passe perdu

Contenant


13 messages dans le topic



Tous les forums > Bla bla > Ecole de Ciné
Sujet : Ecole de Ciné
Membre depuis le
12 mai 2003
1706 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 18:03

Avis à tous, voilà je réalise avec les moyens du bord et avec 2 camarades un (court) documentaire sur l'Ecole Internationale de Création Audiovisuelle et de Réalisation, qui s'est récemment implantée à proximité de notre lycée. Et on se demandait, les éleves de cette école ne venant pas simplement de notre région, quels étaient les avis de cinéphiles, d'étudiants en cinéma de toute la france, pour ou contre cette école privée, du plus simple avis amateur au gros plaidoyer ou réquisitoire en rapport avec l'EICAR, enfin bref, dîtes ce que vous pensez.

"Le coup le plus rusé que le diable ai jamais réussi, c'est de faire croire à tout le monde qu'il n'existait pas"
Kevin Spacey (The Usual Suspects)

Message édité le 30/11/2004 à 18:03:53


Membre depuis le
23 oct. 2003
3309 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 19:12

J'ai fais une formation dans une école similaire qui se nomme L'ETTIC. Je ne souhaite pas leur faire de pub car c'est vraiment du foutage de gueule... 8 mois de formation dans une ecole qui comme dirait le directeur de l'etablissement "survole la DV ". resultat des courses, j'ai vu une camera 35mm pendant 10 jours ( j'utilise bien le verbe "voir" car je ne peux utiliser les verbes "toucher" ou "utiliser" car ce serait un mensonge ).
Il faut fuir a tout prix ces formation genre "boites a bac" qui vous vendent du rève... et encore a 80 000 francs le rève, heureusement que j'ai pas déboursé ça de ma poche.....


Prends cette monnaie que tu pensais donner pour ta paroisse et va t'acheter des fringues. Fais toi belle, trouve toi un mec ou alors une femme avec qui tu va rester un petit moment.



Membre depuis le
13 mars 2004
658 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 19:57

Je pense sincèrement que faire du cinéma ne s'apprend pas dans une école, cela s'apprend sur le terrain, avec une camera en main et des idées plein la tête!
S'enfermer dans une école de cinéma, c'est se formater, j'entends par là que vous ferez des films comme on vous a apprit à le faire, c'est empêcher la personnalité de s'exprimer!
De plus, ce n'est pas pcq on a un diplôme d'audio-visuel que l'on réussi plus rapidement à concrétiser un film!
Un jeune gars, cinéphile mais pas recopieur, qui a des idées nouvelles, un vrai désir de concrétiser son rêve, a autant de chance, sinon plus, d'aboutir à la création d'un film!
Pour terminer, je pense stupide de penser pouvoir apprendre à faire un film, utiliser le matériel ok, mais la réalisation on l'a dans le sang ou on l'a pas!Il en va de même pour tout autre art la plupart du temps...
Je suis un fervent défenseur de l'autodidacte
N'oubliez pas que Sam Raimi, Peter Jackson, Albert Dupontel, Steven Spielberg, Quentin Tarantino, n'ont JAMAIS fait d'étude du cinéma, ils ont osés, ils se sont battus et ils ont gagnés


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 19:59

cinéfan a écrit :
J'ai fais une formation dans une école similaire qui se nomme L'ETTIC. Je ne souhaite pas leur faire de pub car c'est vraiment du foutage de gueule... 8 mois de formation dans une ecole qui comme dirait le directeur de l'etablissement "survole la DV ". resultat des courses, j'ai vu une camera 35mm pendant 10 jours ( j'utilise bien le verbe "voir" car je ne peux utiliser les verbes "toucher" ou "utiliser" car ce serait un mensonge ).
Il faut fuir a tout prix ces formation genre "boites a bac" qui vous vendent du rève... et encore a 80 000 francs le rève, heureusement que j'ai pas déboursé ça de ma poche.....




Mais est-ce que c'était le cursus proposé en formation initiale, ou la formation continue? Ca fait une grosse différence, a priori.

Et je me demande comment on peut "survoler la DV" avec 8 mois devant soi...

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
27 juil. 2004
228 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 20:55

Il y a bcp de mauvaises écoles de ciné privées qui profitent de l'engouement autour du cinéma, je voulais faire une école de ciné à un moment mais en me renseignant je me suis rendu compte d'une part les gens qui y allaient ne s'y connaissaient pas énormément (mon expérience concerne l'ESRA) et les cours étaient en conséquence : il fallait tt reprendre au début... dc je me suis pas inscrit finalement
j'imagine que les autres écoles - côtés sont pires et que d'autres sont meilleurs (ouha je suis barge ! j'atteins un point de non retour ds ma réflexion!!)
dans l'ensemble, je pense que les cours sont trop superficiels ds le domaine de l'interprétation des films et du contenu intellectuel mais ils sont nécessaires ds le domaine de la technique (même si avec un peu de pratique on peut se débrouiller sans difficultés)
dc ceux qui font une école privée en espérant trouver un boulot intéressant ds le ciné...accrochez vous c pas gagné ! et sinon tentez votre chance à la FEMIS ils ont encore de l'argent pour quelques tps

Hier encore, je regardais cet arbre en face de chez moi, c'était un peuplier ou un chêne...ou autre chose, possiblement un saule...auquel cas je me serais encore couvert de ridicule

[B]"rosebud..., argh...!"


Membre depuis le
30 juil. 2003
2480 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 21:05

tarsem a écrit :
Je pense sincèrement que faire du cinéma ne s'apprend pas dans une école, cela s'apprend sur le terrain, avec une camera en main et des idées plein la tête!
S'enfermer dans une école de cinéma, c'est se formater, j'entends par là que vous ferez des films comme on vous a apprit à le faire, c'est empêcher la personnalité de s'exprimer!
De plus, ce n'est pas pcq on a un diplôme d'audio-visuel que l'on réussi plus rapidement à concrétiser un film!
Un jeune gars, cinéphile mais pas recopieur, qui a des idées nouvelles, un vrai désir de concrétiser son rêve, a autant de chance, sinon plus, d'aboutir à la création d'un film!
Pour terminer, je pense stupide de penser pouvoir apprendre à faire un film, utiliser le matériel ok, mais la réalisation on l'a dans le sang ou on l'a pas!Il en va de même pour tout autre art la plupart du temps...
Je suis un fervent défenseur de l'autodidacte
N'oubliez pas que Sam Raimi, Peter Jackson, Albert Dupontel, Steven Spielberg, Quentin Tarantino, n'ont JAMAIS fait d'étude du cinéma, ils ont osés, ils se sont battus et ils ont gagnés

Personellement je ne suis pas convaincue par les formations de réalisateurs que proposent les écoles. je suis convaincue que quelqu'un qui a vraiment un potentiel peut réussir aussi bien sans.
Par contre pour ce qui est des techniciens personne ne me fera croire que ca vient tout seul! Encore qu'avec le numérique ca devient beaucoup plus facile de faire des films. Mais que se soit les ingénieurs son, les cadreurs, les chefs op, ou encore les monteurs, meme s'il y'a toujours moyen d'apprendre sur le tas, rien ne vaut une bonne formation donnée par des gens qui conaissent bien le métier et qui savent comment le transmettre...

The greatest thing you'll ever learn
is just to love and be loved in return...


Membre depuis le
23 oct. 2003
3309 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 21:21

tarsem a écrit :


Je suis un fervent défenseur de l'autodidacte
N'oubliez pas que Sam Raimi, Peter Jackson, Albert Dupontel, Steven Spielberg, Quentin Tarantino, n'ont JAMAIS fait d'étude du cinéma, ils ont osés, ils se sont battus et ils ont gagnés



Steven Spielberg enfin diplômé
Le cinéaste américain a finalement réussi à décrocher son diplôme de cinéma au bout de trente-trois ans d'études...

Steven Spielberg s'était inscrit en 1965 à l'Université de Californie, mais il avait abandonné ses études trois ans plus tard pour travailler à la télévision. Son premier succès date de 1974 et s'intitule Sugarland Express, mais c'est l'année suivante qu'il triomphe avec Les dents de la mer. Le réalisateur, aujourd'hui âgé de 55 ans, compte bien assister à la remise des diplômes du 31 mai prochain.

Steven Spielberg explique ce qui l'a poussé à reprendre sa scolarité il y a un an : "Je voulais faire ça depuis des années, pour remercier mes parents qui m'ont donné la possibilité de faire des études et de faire carrière, et pour expliquer à ma propre famille, et à tous les jeunes, qu'il est important d'aller jusqu'au bout. J'espère seulement qu'ils y arriveront plus vite que moi !".


Steven Spielberg enfin diplômé
Le cinéaste américain a finalement réussi à décrocher son diplôme de cinéma au bout de trente-trois ans d'études...

Steven Spielberg s'était inscrit en 1965 à l'Université de Californie, mais il avait abandonné ses études trois ans plus tard pour travailler à la télévision. Son premier succès date de 1974 et s'intitule Sugarland Express, mais c'est l'année suivante qu'il triomphe avec Les dents de la mer. Le réalisateur, aujourd'hui âgé de 55 ans, compte bien assister à la remise des diplômes du 31 mai prochain.

Steven Spielberg explique ce qui l'a poussé à reprendre sa scolarité il y a un an : "Je voulais faire ça depuis des années, pour remercier mes parents qui m'ont donné la possibilité de faire des études et de faire carrière, et pour expliquer à ma propre famille, et à tous les jeunes, qu'il est important d'aller jusqu'au bout. J'espère seulement qu'ils y arriveront plus vite que moi !".

Voila...maintenant il est diplomé

Prends cette monnaie que tu pensais donner pour ta paroisse et va t'acheter des fringues. Fais toi belle, trouve toi un mec ou alors une femme avec qui tu va rester un petit moment.



Message édité le 30/11/2004 à 21:22:48


Membre depuis le
23 oct. 2003
3309 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 21:27

tarsem a écrit :


De plus, ce n'est pas pcq on a un diplôme d'audio-visuel que l'on réussi plus rapidement à concrétiser un film!
Un jeune gars, cinéphile mais pas recopieur, qui a des idées nouvelles, un vrai désir de concrétiser son rêve, a autant de chance, sinon plus, d'aboutir à la création d'un film!
Pour terminer, je pense stupide de penser pouvoir apprendre à faire un film, utiliser le matériel ok, mais la réalisation on l'a dans le sang ou on l'a pas!Il en va de même pour tout autre art la plupart du temps...


Suis pas daccord du tout... Si tu considère que le boulot du réalisateur c'est de dire action en debut de plan et coupez a la fin, effectivement tu n'a pas besoin d'etudes. Concernant le découpage technique, tu peux effectivement te passer de cours... ça vient en regardant. Mais en ce qui concerne la direction d'acteurs, la c'est autre chose... parce que des acteurs qui sont mauvais, ce n'est pas forcement de leur fait mais aussi certaines fois a cause de la direction que le réal leur donne.

Prends cette monnaie que tu pensais donner pour ta paroisse et va t'acheter des fringues. Fais toi belle, trouve toi un mec ou alors une femme avec qui tu va rester un petit moment.



Membre depuis le
23 oct. 2003
3309 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 21:30

lepingouin a écrit :


Mais est-ce que c'était le cursus proposé en formation initiale, ou la formation continue? Ca fait une grosse différence, a priori.

Et je me demande comment on peut "survoler la DV" avec 8 mois devant soi...



C'etait un cursus de 8 mois. Cette ecole ne propose que cette formule donc on ne peut pas parler de formation initiale ou continue.

Je me suis peut etre mal exprimé sur "survoler la DV". Cet argument est utilisé pour nous inciter a venir dans cette ecole ou on "travail presque exclusivement en pelicule"

Prends cette monnaie que tu pensais donner pour ta paroisse et va t'acheter des fringues. Fais toi belle, trouve toi un mec ou alors une femme avec qui tu va rester un petit moment.



Membre depuis le
30 juil. 2003
2480 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 21:50

Poupée rosebud a écrit :
Il y a bcp de mauvaises écoles de ciné privées qui profitent de l'engouement autour du cinéma, je voulais faire une école de ciné à un moment mais en me renseignant je me suis rendu compte d'une part les gens qui y allaient ne s'y connaissaient pas énormément (mon expérience concerne l'ESRA) et les cours étaient en conséquence : il fallait tt reprendre au début... dc je me suis pas inscrit finalement
j'imagine que les autres écoles - côtés sont pires et que d'autres sont meilleurs (ouha je suis barge ! j'atteins un point de non retour ds ma réflexion!!)
dans l'ensemble, je pense que les cours sont trop superficiels ds le domaine de l'interprétation des films et du contenu intellectuel mais ils sont nécessaires ds le domaine de la technique (même si avec un peu de pratique on peut se débrouiller sans difficultés)
dc ceux qui font une école privée en espérant trouver un boulot intéressant ds le ciné...accrochez vous c pas gagné ! et sinon tentez votre chance à la FEMIS ils ont encore de l'argent pour quelques tps


D'accord avec toi pour les écoles privées! Elles pompent le fric des pauvres jeunes passionés qui ne savent pas comment y arriver autrement et avec cet argent peuvent se permettre d'acheter du matos et de balancer ainsi de la poudre aux yeux des étudiants...
Mais j'émet tout de meme quelques réserves car de nouveau quelqu'un qui a un potentiel a la base pourra se faire une place, et si une telle formation peut l'aider (et qu'il peut se la payer ) je ne vois pas pourquoi cracher dessus.
Maintenant il existe des écoles publiques ou la formation est peut etre un peu plus complète, souvent donnée par des professionels (et pas les pires) et qui apporte surement un plus à la carte de visite quand celui qui en sort cherchera a rentrer dans la jungle de l'emploi aujourd'hui dans le cinéma et l'audio-visuel.
La majorité des gens qui font ces écoles se retrouvent dans l'audio-visuel (radio, télé,...), une partie au chomage, et une infime partie trouve du boulot dans le cinéma.
Pour rentrer dans ces écoles il faut passer l'épreuve redoutable du concours qui varie selon la section que l'on choisit.

Il ya en 2 en France:

L'école nationale supérieure des métiers de l'image et du son, plus connue sous le nom de Fémis

"La formation initiale enseignée à La fémis est composée, d'une part, d'un cursus principal articulé autour de sept départements : production, scénario, réalisation, image, son, décor et montage. La durée des études est de 39 mois et se répartit en trois cycles. Le premier cycle est un tronc commun, le deuxième cycle propose une formation spécialisée propre à chaque département et le troisième cycle donne lieu à une recherche personnelle conduisant à un travail de fin d'études et se termine par la délivrance du diplôme.

D'autre part, à ces départements, s'ajoutent une filière scripte d'une durée de 24 mois et une filière distribution/exploitation d'une durée de 16 mois.

La direction des départements et des filières est assurée par des professionnels qui conçoivent et mettent en œuvre les programmes sous la responsabilité de la direction des études.

L'admission à cette formation initiale s'effectue sur concours à bac+2 ou bac+3."

Il ya ensuite L'ENSLL plus connue sous le nom de Louis Lumière

"La 1ère année est d'abord consacrée à l'acquisition des fondamentaux théoriques, artistiques, scientifiques et technologiques. Elle doit également permettre la maîtrise des différents matériels (prise de vue et de son, post-production, traitement des images..) à travers la réalisation de travaux pratiques.

Pendant la 2nde année, l'approfondissement de ces connaissance se poursuit par des cours théoriques et se concrétise par la réalisation de projets, de la conception à la production : films 35 mm et 16 mm, vidéos, reportages photos, travail en studio et en laboratoire, dramatiques et documentaires radiophoniques, enregistrements musicaux…

Lors de la 3ème année, les élèves réalisent un mémoire de recherche appliquée. Celui-ci comporte une partie théorique et une partie pratique. Cette dernière peut prendre des formes diverses : court-métrage fiction, documentaire, reportage photo, tests de matériels, de logiciels et de procédés technologiques, montage d'installations sonores ou visuelles, produits multimédias… La réalisation du mémoire répond à un double objectif : l'insertion dans la vie professionnelle et l'orientation possible vers un travail de recherche.

Au cours de ces trois années d'études, quelques moments forts sont consacrés à des conférences et des travaux pratiques spécifiques sous la direction de professionnels de renom."

Toutes deux à Paris. La première étant réputée comme étant plus artistique et la deuxième forme des ingénieurs diplomés en tant que tel.

Ensuite il ya les très souvent oubliées écoles Belges ayant pourtant le meme niveau de formation et étant tout aussi "reconnues" dans le métier:

L'Institut des arts de diffusion, IAD

"L'objectif de l'IAD est de former des artistes professionnels qui allient créativité, sensibilité artistique, maîtrise technique et aptitudes communicationnelles. Pour atteindre cet objectif, l'IAD privilégie la pratique d'une pédagogie du projet personnalisée et un programme d'étude au spectre large qui allie cours généraux théoriques et techniques (CT) , travaux pratiques (TP) et ateliers de création et projets artistiques (ACPA)."

Et pour finir L'Institut national supérieur des Arts du Spectacle et techniques de diffusion, INSAS

Il y a les formations sur 4ans; C-R/TV (réa), Interprétation dramatique et Théatre
Et celles qui se font sur 3ans (avec une possibilité de spécialisation en un an supplémentaire depuis cette année); Image, Son et Montage/Scripte.

Et si vous etes arrivés au bout de ce post, qui ma foi est bien long je l'admet et j'espère ne vous a pas endormi et vous a aidé a comprendre un peu mieux le système, je me permet de vous dire que je suis dans cette école (en section Image) et que la formation me plait énormémént et réponds, en tout cas pour l'instant, parfaitement a mes attentes. Si vous avez des questions...

The greatest thing you'll ever learn
is just to love and be loved in return...


Membre depuis le
23 oct. 2003
3309 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 21:58

pour rentrer soit a la femis soit a lumiere, on te conseille de faire une math sup ou une math spe pour preparer le concours. Ce n'est pas donné a tout le monde d'acceder a ce genre d'ecoles. moi je n'ai pas le bac donc c'etait vite vu.

Prends cette monnaie que tu pensais donner pour ta paroisse et va t'acheter des fringues. Fais toi belle, trouve toi un mec ou alors une femme avec qui tu va rester un petit moment.



Membre depuis le
12 févr. 2004
4010 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 22:02

cinéfan a écrit :
tarsem a écrit :


De plus, ce n'est pas pcq on a un diplôme d'audio-visuel que l'on réussi plus rapidement à concrétiser un film!
Un jeune gars, cinéphile mais pas recopieur, qui a des idées nouvelles, un vrai désir de concrétiser son rêve, a autant de chance, sinon plus, d'aboutir à la création d'un film!
Pour terminer, je pense stupide de penser pouvoir apprendre à faire un film, utiliser le matériel ok, mais la réalisation on l'a dans le sang ou on l'a pas!Il en va de même pour tout autre art la plupart du temps...


Suis pas daccord du tout... Si tu considère que le boulot du réalisateur c'est de dire action en debut de plan et coupez a la fin, effectivement tu n'a pas besoin d'etudes. Concernant le découpage technique, tu peux effectivement te passer de cours... ça vient en regardant. Mais en ce qui concerne la direction d'acteurs, la c'est autre chose... parce que des acteurs qui sont mauvais, ce n'est pas forcement de leur fait mais aussi certaines fois a cause de la direction que le réal leur donne.



Je ne sais pas si diriger un acteur peut vraiment s'apprendre. Il y a (je pense) beaucoup de part de "relationnel" dans la direction d'acteur. C'est un peu comme du management pour moi. Il y a des écoles de management mais quelqu'un qui suis ces cours et qui n'a pas de feeling avec les gens pour arriver à voir comment il faut manoeuvrer pour faire faire ce qu'il désire à quelqu'un et bien il ne sera jamais un bon manager. Je pense qu'un réalisateur, au niveau de la direction d'acteur, c'est pareil. Il y a plus de côté humain que d'application de théories.

C'est quand le chat est repu qu'il trouve que le cul de la souris pue!


Membre depuis le
23 oct. 2003
3309 messages
Le mar. 30 nov. 2004 à 22:08

patcdc a écrit :


Je ne sais pas si diriger un acteur peut vraiment s'apprendre. Il y a (je pense) beaucoup de part de "relationnel" dans la direction d'acteur. C'est un peu comme du management pour moi. Il y a des écoles de management mais quelqu'un qui suis ces cours et qui n'a pas de feeling avec les gens pour arriver à voir comment il faut manoeuvrer pour faire faire ce qu'il désire à quelqu'un et bien il ne sera jamais un bon manager. Je pense qu'un réalisateur, au niveau de la direction d'acteur, c'est pareil. Il y a plus de côté humain que d'application de théories.



Exact, c'est comme pour devenir manager:
- Soit tu fais une ecole de managment et on te donne des clefs, des pistes pour exercer correctement ta tache,
- soit tu deviens manager sans passer par une ecole et la, le chemin est plus long, plus fastidieu ( voir irrealisble si tu n'a pas la fibre manageriale.)
Mais en tout cas, en sortant d'une ecole de management tu connais les methodes et tu les appliques avec plus ou moin de talent. Pour commencer, c'est mieux que de ne pas avoir de methode du tout et de tatonner.

Prends cette monnaie que tu pensais donner pour ta paroisse et va t'acheter des fringues. Fais toi belle, trouve toi un mec ou alors une femme avec qui tu va rester un petit moment.






Accueil | Quiz Invisibles | Quiz Visuels | Quiz Textes | Forums | Comparateur | Conditions Générales d'Utilisation

Sauf où cela est expressément indiqué, tous les produits, logos, images et visuels publiés sur le site sont la propriété de leur(s) marque(s) respectives(s), des éditeurs vidéo ou de leurs ayant-droit.