Utilisateur
Mot de passe
> Mot de passe perdu

Contenant


23 messages dans le topic



Tous les forums > Films > Gran Torino (Clint Eastwood)
Sujet : Gran Torino (Clint Eastwood)
AuteurSilence
SujetGran Torino (Clint Eastwood)
QuestionVotre avis.






nstar nstar nstar nstar nstar
star nstar nstar nstar nstar
star star nstar nstar nstar
star star star nstar nstar
star star star star nstar
star star star star star

Vous devez être connecté pour participer aux sondages.
Membre depuis le
5 juil. 2005
1204 messages
Le sam. 18 juil. 2009 à 10:47

Le film n'eusse t'il pas été de Clint Eastwood, personne n'en aurait touché mot... Le sieur Eastwood a ses entrées.

Par rapport à Kevlar, je serai moins critique vis-à-vis du reste de ces films: les seules vraies déceptions sont Jugé Coupable, Space Cowboys, L'échange et Gran Torino. Ce sont des films quelconques.

Mon blog:
http://kalkaoual.blogs.allocine.fr/

Dernier article: Rocky III et la dialectique hégélienne


Membre depuis le
31 oct. 2005
1681 messages
Le sam. 18 juil. 2009 à 20:43

kalkaoual a écrit :
Le film n'eusse t'il pas été de Clint Eastwood, personne n'en aurait touché mot... Le sieur Eastwood a ses entrées.

Par rapport à Kevlar, je serai moins critique vis-à-vis du reste de ces films: les seules vraies déceptions sont Jugé Coupable, Space Cowboys, L'échange et Gran Torino. Ce sont des films quelconques...

...comme on aimerait en voir plus souvent...

C'est à se demander quel qualificatif tu emploies pour 95% des productions françaises et 50% des productions américaines...

Eastwood est toujours sur le fil du rasoir. Il essaye de ne jamais prendre parti. Le propos est toujours JUSTE. Il a un recul sur les sujets qu'il traite, une sagesse qui lui est propre, marquée par son parcours, ses rencontres.
Y'a bien peu de réalisateur dans le monde qui, sur ce plan là, lui arrive à la cheville !
C'est ce qu'on appelle un très grand réalisateur.

Après si tu préfères Sylvester Stallone, c'est toi qui voit...

Message édité le 18/07/2009 à 20:45:07


Membre depuis le
5 juil. 2005
1204 messages
Le sam. 18 juil. 2009 à 23:25

hollywood a écrit :
Eastwood est toujours sur le fil du rasoir. Il essaye de ne jamais prendre parti.

Le film est consternant de manichéisme: d'un coté les bons qui connaissent la valeur du travail (famille asiatique, le coiffeur, l'écclésiastique, etc...) de l'autre les méchants, les jeunes qui travaillent pas (rappeurs, membres de gangs etc)
Tout blanc à ma gauche, tout noir à ma droite. Quelle neutralité! Quelle finesse d'esprit!

hollywood a écrit :
. Il a un recul sur les sujets qu'il traite, une sagesse qui lui est propre, marquée par son parcours, ses rencontres.
Y'a bien peu de réalisateur dans le monde qui, sur ce plan là, lui arrive à la cheville !

Faut arrêter le délire, Clint Eastwood c'est ni Mère Thérésa ni le Dalaï Lama, c'est un guignol qui se met derrière et devant une caméra pour enfoncer des portes ouvertes sans prendre de risques, on va pas lui filer le prix nobel de la paix pour ça! Ces histoires de "sagesse de l'âge", ça vaut pas plus pour Eastwood que pour Régine !

hollywood a écrit :
. près si tu préfères Sylvester Stallone, c'est toi qui voit...

Avec Rocky VI, Stallone a essayé de faire la même chose qu'Eastwood: un retour d'un papy dans un film politiquement correct, nostalgique, bien-pensant et larmoyant... Bingo! la critique a adoré.

Mon blog:
http://kalkaoual.blogs.allocine.fr/

Dernier article: Rocky III et la dialectique hégélienne

Message édité le 18/07/2009 à 23:28:32


Membre depuis le
31 oct. 2005
1681 messages
Le dim. 19 juil. 2009 à 15:23

kalkaoual a écrit :
hollywood a écrit :
Eastwood est toujours sur le fil du rasoir. Il essaye de ne jamais prendre parti.

Le film est consternant de manichéisme: d'un coté les bons qui connaissent la valeur du travail (famille asiatique, le coiffeur, l'écclésiastique, etc...) de l'autre les méchants, les jeunes qui travaillent pas (rappeurs, membres de gangs etc)
Tout blanc à ma gauche, tout noir à ma droite. Quelle neutralité! Quelle finesse d'esprit!


C'est toi qui est consternant de manichéisme. Tu parles de qui, Eastwood personnage ou de Eastwood réalisateur ? CE entre dans un personnage au départ facho, raciste, qui n'aime pas qu'on l'emmerde, que ce soit ces voisins proches ou même sa famille lointaine et faux-culs C'est seulement avec le temps, qu'il constate malgré lui qu'il se retrouve plus dans ses voisins issus d'une communauté étrangère que dans ses propres enfants qui ont perdu tout sens des valeurs.
Et les membres du gang sont également asiatiques, ce n'est pas une opposition rappeurs noirs contre gentils jaunes. De mémoire, il envoi également balader le curé...
C'est un film simple, qui parlent de gens simples et qui renvoi clairement chacun dans ses positions. Clint ne nous fait pas ici un cours de philo, il montre une situation que partagent bcq de banlieusards américains dans un contexte compliqué ou se cotoient au quotidien les communautés de races et des gens de toutes générations qui discutent peu entre eux...
Le sacrifice final du PP montre clairement qu'il préfère crever et servir d'exemple en renvoyant les agresseurs en prison que de vivre dans ce monde pourri
Je me demande quelle aurait été ta critique s'il était allé les flinguer un par un... tel un inspecteur Harry en retraite...

Quant au fait de mettre Eastwood et Régine dans le même panier, de traiter Eastwood de guignol, voilà qui t'honore bien peu et résume bien toute la finesse de ta façon de penser... Dommage pour toi.

Je ne suis pas du genre à faire gratuitement de la pub pour les anciens. L'adoration pour les vieilles générations, très peu pour moi. Mais Clint Eastwood est un des rares grands ce monde et j'espère que tu n'attendras pas sa disparition pour t'en rendre compte...

Message édité le 19/07/2009 à 15:28:58


Membre depuis le
4 nov. 2003
1095 messages
Le lun. 20 juil. 2009 à 20:11

Ben moi j'étais pété de rire tout le long (la vache- les insultes!) - sauf la dernière partie qui m'a arraché de chaudes larmes. Bref j'ai mordu.

Whatever didn't happen, make sure it doesn't happen again


Membre depuis le
5 juil. 2005
1204 messages
Le mar. 21 juil. 2009 à 10:35

hollywood a écrit :
Quant au fait de mettre Eastwood et Régine dans le même panier, de traiter Eastwood de guignol, voilà qui t'honore bien peu et résume bien toute la finesse de ta façon de penser... Dommage pour toi.

Eastwood a passé plus d'une heure de son film à insulter les asiatiques de "faces de nems", "rastakouères" et autres "faces de citron", ca le dérangera pas bien de se faire traiter de guignol je suppose.

Mon blog:
http://kalkaoual.blogs.allocine.fr/

Dernier article: Rocky III et la dialectique hégélienne


Membre depuis le
31 oct. 2005
1681 messages
Le mer. 22 juil. 2009 à 16:16

kalkaoual a écrit :
hollywood a écrit :
Quant au fait de mettre Eastwood et Régine dans le même panier, de traiter Eastwood de guignol, voilà qui t'honore bien peu et résume bien toute la finesse de ta façon de penser... Dommage pour toi.

Eastwood a passé plus d'une heure de son film à insulter les asiatiques de "faces de nems", "rastakouères" et autres "faces de citron", ca le dérangera pas bien de se faire traiter de guignol je suppose.

CQFD, tu confonds Walt Kowalski et Clint Eastwood...


Membre depuis le
29 mars 2003
7099 messages
Le mer. 5 août 2009 à 22:35

hollywood a écrit :
Kevlar a écrit :
...c'est l'encéphalogramme plat...

je vois ça... c'est dur pour toi... je te souhaite un prompt rétablissement...


Ca fait pas mal de temps que je vis avec, j'y suis habitué maintenant. Mais ca provoque un bloquage sur les flims de Clint Eastwood, de Michael Mann et de Pixar. Sinon ca va, j'ai pas de soucis avec d'autres.

Mais merci quand même








Accueil | Quiz Invisibles | Quiz Visuels | Quiz Textes | Forums | Comparateur | Conditions Générales d'Utilisation

Sauf où cela est expressément indiqué, tous les produits, logos, images et visuels publiés sur le site sont la propriété de leur(s) marque(s) respectives(s), des éditeurs vidéo ou de leurs ayant-droit.