Utilisateur
Mot de passe
> Mot de passe perdu

Profil de HuggyLBT


Membre depuis le dimanche 30 novembre 2003
Dernière visite le mardi 4 octobre 2005
Email
Nombre de messages dans les forums 48

Avatar


Messages dans les forums


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mar. 4 oct. 2005 à 14:12

Le verdict


Paul Newman + Katharine Ross


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le lun. 3 oct. 2005 à 15:35

"De la part des copains"


Charles Bronson + Jack Warden


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mer. 14 sept. 2005 à 11:48

Pas évident de faire un choix, mais bon...

2001, l'odyssée de l'espace (S. Kubrick)

Cléôpatre (J. Mankiewicz)

La horde sauvage (S. Peckimpah)

Apocalypse Now (F.F. Coppola)


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mer. 14 sept. 2005 à 11:24

Pour avoir perdu le compte de la lecture de la trilogie à une vingtaine de fois (au moins une par année), je préfère évidemment les livres ; ceci dit, j'apprécie les films qui ont au moins le mérite d'avoir réussir à faire ressortir la beauté des univers décrits par Tolkien et, par moment, réussissent également à en retranscrire la poésie et la force...
Reste que le 2e film s'éloigne vraiment des bouquins (mais à quoi donc peut bien servir de faire disparaître et réapparaître Aragorn) et n'est réellement sauvé que par le personnage, génial, de Gollum...
Reste que j'ai un peu du mal quand Jackson justifie les coupes sombres dans les bouquins par le manque de temps pour tout mettre, et nous gratifie ensuite de scènes inutiles (le combat inexistant avec le troll des cavernes dans la Moria, Legolas qui fait du surf sur les escaliers)...
Par ailleurs, certains personnages génialement interprétés (je pense à Brad Douriff, toujours génial, dans le rôle de langue de serpent) auraient mérité meilleur traitement ; et enfin, je trouve insupportable de rabaisser le personnage de Gimli au comique de service...
Globalement quand même, une très bonne adaptation et quelques séquences absolument fantastiques (la reconstitution de la comté dans le 1, la scène schyzo de Gollum dans le 2, la charge des Rohirrim - ARgh !!!! (non, supra-Argh !!!) dans le 3, j'en oublie...). De très honnêtes et sincères adaptations donc...


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mer. 14 sept. 2005 à 09:25

Un excellent film, malgré quelques longueurs, surtout dans sa deuxième partie ; en fait, j'ai toujours trouvé que cette deuxième partie, où les protagonistes continuent leur vie à l'âge adulte, était un léger cran en dessus de toute l'ouverture avec les gosses dans le New York du début du siècle...
Bon, ceci était, ça reste un vrai chef d'oeuvre, et rien que pour la musique de Morriconne.
J'ignorai que les voix françaises du DVD avaient été changées (faut dire que je les regarde qu'en VO...) mais si c'est le cas, c'est en effet dommage...


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mar. 13 sept. 2005 à 10:00

Argh !!!! J'allais oublier :

Le mécano de la Général (Buster Keaton & Clyde Bruckman)


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mar. 13 sept. 2005 à 09:43

La nuit du chasseur (Charles Laughton)
Les nerfs à vif (Jack Lee Thompson)
Le gaucher (Arthur Penn)
Un taxi pour Tobrouk (Denis de la Patelière)
Les tontons Flingueurs (Henri Verneuil)
L'ultime razzia (Stanley Kubrick)
Les sentiers de la gloire (Stanley Kubrick)
Psychose (Alfred Hitchkock)
Mélodie en sous-sol (Henri Verneuil)
Les sept samouraïs (Akira Kurosawa)


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le lun. 12 sept. 2005 à 17:40

Que dire, c'est pas le choix qui manque en scènes et dialogues mythiques...
Citons au hasard de ma mémoire : "La horde sauvage" de Peckimpah, quand W. Holden rentre dans la casa et dit à ses hommes : "Let's go" et que Warrens Oates, à moitié dessaoulé, le regarde intensément avant de répondre : "Why not ?"
Robert Duvall déjanté dans Apocalypse Now, répondant à son adjoint : "Charlie's don't surf !" (Les Viets font pas d'surf !)
HAL l'ordinateur paranoïaque de 2001 suppliant Dave Bowman de ne pas le tuer, et l'astronaute pleurant en le déconnectant progressivement (J'ai... peur, Dave...)
Les deux protagonistes et frères de "Winchester 73" se reconnaissant dans un saloon et, oublieux qu'ils avaient déposé leurs colt chez le Sherif, cherchant dans un reflexe mutuel à dégainer pour se tirer dessus...
Victor Mature fouettant son fils maladroit dans "My darling Clementine" de John Ford ("When you pull your gun : kill a man !!!")
Le regard du petit Dominique disant à Noodle dans un dernier souffle "J'ai glissé, Noodle" dans "Il était une fois en Amérique" de Leone...
La scène du bain dans "Le bon, la brute et le truand" (Quand on tire, on raconte pas sa vie !"
Al Pacino arranguant la foule dans la rue devant la banque dans "Un après-midi de chien" (Attica !!! Attica !!!)
J'en oublie...


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le lun. 12 sept. 2005 à 16:47

Crash


Holly Hunter + William Hurt


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le ven. 2 sept. 2005 à 09:53

"Shaft, les nuits rouges de Harlem" (le vieux, pas le remake)

Le film est un polar de blackxploitation au scénar et à la mise en scène assez nazes, mais en revanche, la BO d'Isaac Hayes est une petite merveille. Le CD traîne quelquefois dans les bacs des hypermarchés, n'hésitez pas, sautez dessus !
Bon, en même temps, à chaque fois que je l'écoute (je ne m'en lasse pas), je ne peux m'empêcher d'imaginer un studio d'enregistrement avec à l'intérieur une dizaine de musiciens blacks à coupe afro, chemises fluo à paillettes/col pelle à tarte à manches bouffantes, jeans bleu pattes d'ef et baskets fluo vertes ou violettes !!! C'est obligé que ça a dû être comme ça, vu le style (de la soul, de la vraie !!!) et l'époque...


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le jeu. 1 sept. 2005 à 16:57

Non non, le film n'a pas du tout vieilli (à part peut-être certains choix esthétiques très typés 70', OK lol, mais là aussi, on était déjà dans la caricature, donc, ça va...), tant dans le fond (la violence de la jeunesse et ses pseudo-traitements envisagés) que dans la forme (argh, la baston dans le théâtre filmée comme un ballet sur l'air de "La pie voleuse" de Rossini !!!)(et la scène de baise avec "Guillaume Tell" en accéléré, MDR...)

Bref, encore et toujours un chef d'oeuvre (à voir absolument en VO)


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le jeu. 1 sept. 2005 à 16:41

Cria Cuervos

Ana Torrent + Florence Pernel


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le jeu. 1 sept. 2005 à 15:03

Les fantômes du chapelier


Aznavour + German Cobos


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mar. 30 août 2005 à 13:46

Un héros très discret

Mathieu Kassovitz - Vincent Cassel


Membre depuis le
30 nov. 2003
48 messages
Le mar. 30 août 2005 à 12:01

Tout d'abord bonjour à tous, je suis un peu nouveau sur ce site et donc sur les forums, aussi n'ai-je pas de recul pour savoir si "c'était mieux avant" ou pas... Toutefois, écumant au hasard du net divers autres sites axés, d'une manière ou d'une autre, sur le cinéma (ex: DVDrama), je ne peux que constater, ici comme ailleurs, un phénomène qui ne manque jamais de m'étonner, et qui à mon idée est le fond du problème, à savoir :
Je trouve impressionnant, dans les forums, le nombre de gens dont le discours, parlant de cinéma (puisque c'est de cela qu'il s'agit ici) est proche de l'intégrisme. Je m'explique : pas un forum où, en effet, on ne finisse par trouver, quel que soit le sujet abordé, des individus prompts à pratiquer l'insulte et l'invective, simplement parce que le point de vue exprimé ne correspond pas au leur. Cela me semble d'autant plus surprenant et désolant que, excusez-moi de le rappeler, mais le cinéma, s'il est certes un art, reste également un loisir, donc pas un truc si grave ni si important. Pour ceux qui voudraient partir en croisade, il existe, sur cette terre, pas mal d'autres raisons autrement plus grave d'être énervés...
Par ailleurs, un peu d'humilité quand on juge un film ; même s'il existe bien évidemment dans le cinéma bon nombre de réels navets, parfois même assumés, il conviendrait, bien souvent, de ne pas confondre "Je n'aime pas" avec "ce film est mauvais". Tous les goûts sont dans la nature, on a effectivement le droit, en toute sincérité, de ne pas aimer un film. Mais désolé de le rappeler, le but d'un réalisateur n'est pas FORCEMENT de plaire au plus grand nombre. Et pour rappel aussi, plaire à tout le monde consiste à chercher le plus petit dénominateur commun à tous. Il s'agit donc forcément d'un nivellement par le bas. Il y a d'autres moyens de faire des films populaire, tout en faisant de la qualité. Les exemples abondent, tout le monde ici peut en témoigner...
Enfin, cela peut paraître une lapalissade, mais on ne le dira jamais : même s'il est normal qu'un sujet aussi passionnel que le cinéma excite les passions, on a le DROIT d'avoir un avis différent des autres, là comme ailleurs. Et ce sans avoir à subir insultes et quolibets. C'est même un des fondements de ce truc pénible et encombrant qu'on appelle la démocratie. On a le droit de ne pas être d'accord, et donc d'en débattre, en bonne intelligence.Le discours qui consiste à dire "tu n'es pas d'accord avec mon avis, donc, tu es un connard" s'apparente, à mon idée, à des principes de société franchement nauséabonds. Et pour finir et pour rappel, dans les dictatures, l'éventail culturel, qu'il soit littéraire ou cinématographique (ou autre), est toujours bridé et sous contrôle...





Accueil | Quiz Invisibles | Quiz Visuels | Quiz Textes | Forums | Comparateur | Conditions Générales d'Utilisation

Sauf où cela est expressément indiqué, tous les produits, logos, images et visuels publiés sur le site sont la propriété de leur(s) marque(s) respectives(s), des éditeurs vidéo ou de leurs ayant-droit.