Utilisateur
Mot de passe
> Mot de passe perdu

Profil de Montillot


Membre depuis le lundi 8 mars 2004
Dernière visite le mercredi 1 février 2006
Email
Nombre de messages dans les forums 558

Avatar


Messages dans les forums


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mer. 16 nov. 2005 à 02:03

Nightwing a écrit :
Montillot a écrit :


Mais je sais pas comment c'est, au Québec...!



Là n'est pas la question elle fera son école en France biensûr ^^

(...ou en Belgique comme certaines )


Ah oui, l'INSAS, c'est bien il paraît...

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mer. 16 nov. 2005 à 02:01

01h56
L'heure de me dire que je commence à en avoir marre de ces pubs pour Resident Evil 4, puis maintenant Harry Potter 4, et bientôt quoi comme 4ème opus? Titanic 4? Super-Spider-Bat-Man 4?
Même l'astuce de le laisser dérouler une fois jusqu'au bout ça ne l'empêche pas de revenir à chaque nouvelle page que j'affiche!!


Non, franchement, s'il vous plaît M. Cinémaquiz, il est l'heure de faire quelque chose parce que j'en peux plus.
Internet was meant to be free! Alors comment je peux être libre si je suis même pas libre de naviguer tranquillement?

01h59
L'heure de reprendre mes esprits et de dire "Excusez ce moment passager de pétage de plombs".


Et pis l'accent québécois c'est bien, tabernacle!

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mer. 16 nov. 2005 à 01:47

Hollywoodgirl a écrit :
L'étudiant numéro 1 a complété une formation préuniversitaire de 2 ans dans le domaine du cinéma.

L'étudiant numéro 2 a complété une formation préuniversitaire (de 2 ans aussi), plus scientifique, qui est reconnue dans plus de 115 pays.

Ma question: lequel des 2 élèves a le plus de chances d'être accepté dans une école de cinéma comme celles dont vous parlez?

Est-ce que ce genre d'école favorise les gens qui ont déjà certaines connaissances dans le domaine ou ceux qui ont plus de capacité intellectuelle??

J'hésite





Alors, soit on parle des écoles privées, et le problème ne se pose pas car ce sont soit des formations ouvertes à tout le monde, soit des formations accessibles sur entretien et chèque directement après le bac.

Soit on parle de la fémis, auquel cas pour justifier du statut d'école nationale supérieure de niveau bac+5 on va vous demander un niveau bac+2, mais alors n'importe lequel, pour peu que vous passiez les épreuves du concours qui sont surtout de l'analyse de film et des trucs spécifiques à chaque section que vous n'aurez forcément pas bien vus si vous avez fait autre chose qu'une formation de cinéma.

Soit on parle de Louis Lumière, auquel cas pour justifier du statut d'école nationale supérieure de niveau bac+5 on va vous demander un niveau bac+2, mais alors n'importe lequel, pour peu que vous ayez des connaissances relevant d'un bon niveau de bac scientifique, voire plus pour les ingés son, ainsi qu'une culture cinématographique hors paire, que vous n'aurez que difficilement si vous avez fait autre chose qu'une formation de cinéma.

Dans ces deux derniers cas, et ça c'est surtout visible aux épreuves orales finales, ce qu'ils recherchent en particulier c'est un profil... et ça, on l'a ou on l'a pas...


Mais évidemment, dans tous les cas il est plus simple de faire son chemin dans ces écoles avec une formation plus spécifique du cinéma.
Ca n'a pas été mon cas, car pour entrer à Louis Lumière j'ai fait un DEUG de Maths et Informatique (la belle idée), et tout le reste du concours je l'ai potassé à côté. Mais de toute façon quelque soit l'acquis scientifique qui peut être requis pour un cours particulier, ils sont obligés de revenir à chaque fois dessus car les parcours au sein de chaque promo sont tellement différents qu'on ne peut pas demander à tout le monde d'avoir fait de la chimie organique à un niveau universitaire pour comprendre comment réagit une pellicule...
Et d'une même manière on ne peut pas demander à tout le monde d'avoir lu Eisenstein de fond en comble pour comprendre comment réaliser son exercice de tournage de 1ère année...


Au final je pense que la seule vraie voie recommandable, c'est de regarder quelle école on brigue, analyser ce qui est requis pour le concours ou les examens d'entrée, et adapter sa formation en fonction des manques qui peuvent apparaître... en sachant que ce qui fera pencher au final ce sera forcément une question d'enrichissement personnel. Ben oui, faut faire des études qui nous plaisent, quoi!




Mais je sais pas comment c'est, au Québec...!

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...

Message édité le 16/11/2005 à 01:50:04


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mar. 15 nov. 2005 à 01:27



Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mar. 15 nov. 2005 à 01:20

Valmens a écrit :
j'ai mis 5 étoiles, et je le pense. film culte de mon enfance (bien que c'était celui que je préférais le moins étant donné que c'est le dernier que j'ai vu) aujourd'hui, je m'accorde à dire qu'il est excellent. mais bon, pour moi, les deux suivant sont aussi de trés bonne qualité. le deusième est le plus parodique, virant souvent au burelesque, et le trois est mon préféré car celui qui est le plus abouti(d'autres l'ont miex dit que moi plus haut). ce qui me plait dans ce personnage c'est qu'il cumule les fonstions de héros et de anti héros, ce qui est au final trés rare. mais bon, il reste un personnage purement mythiquehumain et drole, tout en gardant une grandeur propre aux grands héros.


anti-héros qui est d'ailleurs devenu par la suite un modèle pour les Die Hard et tous ses ersatz qui ont exploité le filon du héros rigolard impliqué contre son gré face à des méchants dont il se contre-fout...
Juste une version plus charismatique et appréciable que Han Solo.

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le lun. 14 nov. 2005 à 15:29

Alors là pas d'accord du tout!
Bon déjà chacun des 3 vaut n'importe quel film d'action/aventure qui a pu être fait avant ou après.

Mais comparativement:
Le 2ème est assez surprenant car sombre et hyper caricatural (ils ont voulu faire un film dans la lignée des épopées d'aventure avec un héros assez basique). Donc si on veut ne pas en aimer un, je veux bien que ce soit celui-là.

Mais le 3ème est cent fois supérieur au 1er, car très simplement c'est exactement le même avec des choses en plus!!
Mêmes méchants (les Nazis) à la recherche d'un objet chrétien aux propriétés magiques, avec poursuites dans un désert, un méchant archéologue attiré par la gloire et l'argent (Belloq et la blondasse)... Même séquence (presque plan pour plan) où on voit Indy en cours au début...
Donc voilà, copie exacte, sauf qu'en plus: il y a le père d'Indy, et il se tape la méchante archéologue, ce qui ajoute à la complexité des situations auxquelles fait face Indy. Là il est directement touché par ce qui arrive, et il ne fait pas que poursuivre un trésor (par exemple s'il va chercher le Graal à la fin, c'est pour sauver son père...).

Et en plus y'a plus de blagues dans le 3ème...



Non, franchement, le 3ème est le meilleur de la trilogie.

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le lun. 14 nov. 2005 à 01:52

Il existe un peu partout en France des BTS Audiovisuel. Après un tronc commun à toutes les sections, il faut se choisir une spécialité parmi Son, Image, Montage, Réalisation, Scénario... etc, ainsi que Production. C'est certainement vers cette voie que tu devrais te tourner.

Cela mènerait vers les métiers comme régisseur (qui organise la vie du plateau, trouve les autorisations de tournage, réserve le cantinier...etc), assistant puis directeur de production (qui règle les dépenses, organise le budget, donne son accord en fonction des desiderata des différents postes techniques et artistiques...) ou encore assistant réalisateur (qui a en charge tout le plan de travail, décide de l'ordre de tournage des plans, fait les repérages...).

Le BTS est une formation très professionnalisante, ce qui fait que tu en sortirais directement opérationnel, avec un bon bagage de connaissances. Mais tu te retrouverais évidemment au "bas de l'échelle", c'est à dire qu'il faudra évidemment compter sur ta compétence et ta fiabilité pour te faire remarquer, réembaucher et pour évoluer dans le métier.

Sinon, il y a les formations privées qui sont en effet plutôt de l'arnaque, a priori. Le problème c'est qu'elles sont surtout très chères (genre 40 000 francs l'année pour une formation parfois approximative).

Ou encore je crois qu'il y a une section Production à la Fémis,la célèbre école supérieure. Recrutement à Bac+2, sur un concours drastique où ils ne prennent que 5 ou 6 élèves par an et par section... La formation y sera forcément bien, surtout vu les moyens dont ils disposent, et en plus c'est public. Mais le vrai avantage c'est qu'on y fait directement les bonnes rencontres, et on a déjà à la sortie un bon carnet d'adresses pour commencer.


Pour ce qui est du domaine dans lequel tu souhaiterais travailler, sache que les métiers de l'audiovisuel, de par la nature des tournages, permettent une carrière très volatile. Pour peu que tu trouves les bons contacts, rien ne t'empêche de passer d'un domaine à l'autre (sauf pour arriver dans le cinéma, en général c'est plus dur).
L'univers du clip est très souple, et marche beaucoup par modes. C'est un peu comme la pub, aussi: pendant 3 ans, un jeune chef op' va trouver du travail très facilement, se faire son trou, et puis tout d'un coup POUF, un autre aura pris sa "place", et ainsi de suite. Il en va de même un peu des autres postes, à ce que je crois.


J'espère que ces quelques renseignements t'aideront. N'hésite pas à poser d'autres questions...

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le lun. 14 nov. 2005 à 01:24

A history of violence

Ca a eu beau être un film de commande pour Cronenberg (à ce qu'il paraît), le sujet lui a permis de renouer avec le "grand public" comme il l'avait fait avec "La mouche", tout en gardant sa petite touche de violence bien horrible à voir.
Pour un sujet plus actuel, ici pas question de fusion homme/machine ou de psychose névrotique, il cherche dans la société américaine les sources des traumatismes qui l'obsèdent.

On voit nettement une séparation entre les séquences "hollywoodiennes", c'est à dire toutes celles où les gens parlent (les chiantes), et les séquences personnelles, c'est à dire toutes celles où les gens se font du mal (les bien).
Une mise en scène globalement très assagie et sobre par rapport à "Crash" que je viens de revoir, je dirais même que Cronenberg se fait rattraper par un certain classicisme. Mais il y a quand même deci-delà quelques bons morceaux, comme le plan séquence d'ouverture sur les deux malfrats. Ils ont dû en chier pour le faire, et le résultat est très subtil...


Je ne sais pas si c'est inhérent au public qui était là dans la salle (j'étais à l'UGC), mais les gens ont ri à la fin...
Je dois reconnaître que j'ai été un peu déçu. En fait je me disais "ils sont cons, les mecs, ils ont pas vu que c'est pas exactement ce qu'on croit: il va forcément nous sortir autre chose"... et en fait non, c'était bien ça. C'est tout con et moralisateur:
Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
l'absolution viendra de la jeunesse et de son éducation...


Mais je ne suis globalement pas d'accord avec le message du film: comme si le germe de la violence était forcément en chacun de nous et que tout le modèle américain était en sursis, en attendant que tout pète... je trouve ce pessimisme un peu faux. Parfois ça ne fait pas de mal d'être plus manichéen.

Enfin bon, ne boudons pas notre plaisir. Ca fait du bien parmi la grisaille actuelle de voir des bons films qui dépotent!

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le dim. 6 nov. 2005 à 00:19

Nightwing a écrit :
Montillot a écrit :
01h26... Cette pub pour Resident Evil 4 commence à m'emmerder...



20h15 il suffit de la laiser tourner une fois en entier et après t'es tranquile



00h19 merci du tuyau. Et j'ai pas envie de faire ma vaisselle, surtout à cette heure-ci...

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le sam. 5 nov. 2005 à 01:25

01h26... Cette pub pour Resident Evil 4 commence à m'emmerder...

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mer. 2 nov. 2005 à 00:32

hollywood a écrit :
COLLISION (Crash) Même si le film emprunte à City of Hope (1992) et Grand Canyon (1991), Collision est complexe, tout en finesse, les portraits sont multiples et sans concession, et sa construction est habile !

8/10
Hollywood de retour!! Il faut à tout prix que je trouve du mal à dire de ce film...
euh...
euh.......
Ah oui! La mise en scène hyper emphatique n'est pas seulement systématisée et peu intéressante, mais en plus elle est toujours à la limite entre le super efficace (comme quand Matt Dillon sort Thandie Newton de la voiture en feu) et le super ridicule (quand la gamine saute devant son papa pour lui éviter une balle, transtrav à l'appui)...


Et vlan!



(ah oui, c'est vrai, t'étais pas là, mais j'ai changé mon nom de lepingouin en Montillot)
Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...

Message édité le 02/11/2005 à 01:02:50


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mar. 25 oct. 2005 à 21:21

The descent

Diablement efficace, je dirais, même si certains petits défauts viennent pourrir le tableau: un humour un peu mal venu (quand Juno se retourne...), des références caricaturales (Apocalypse Now, Carrie) et une histoire somme toute vraiment grossière. La fin, surtout
Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
est trop évasive pour me contenter. Ca se veut psychologique (genre résolution des problèmes de l'héroïne), mais au final ça fait surtout trip un peu vaseux histoire de foutre les pétoches une dernière fois.


Mais au moins, ça marche. Sans avoir été collé au fond de mon siège, je dois reconnaître que ça déménage niveau angoisse.

Et l'image est pas trop mal. Ca a plutôt de la gueule, les clairs-obscurs à la lumière rose des fusées éclairantes. Mais la majorité de ce qui se passe à l'extérieur de la caverne est plutôt classique. A part, peut-être, dans l'hôpital, au début...

(petite erreur: dans le plan sur l'intérieur de la cabane à travers la fenêtre, on voit apparaître en haut à gauche un projecteur -de marque Arri pour ceux que ça intéresse- mal chaché derrière une poutre)


Vivement recommandé tout de même.

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le lun. 24 oct. 2005 à 01:06

Don't come knocking

Après l'épisode en demi-teinte qu'était "Land of plenty", Wim Wenders nous revient en pleine forme avec un opus qui résume en gros tout son cinéma.

Des images sublimissimes (et j'aimerais bien rajouter un -issimes de plus): les grands paysages de l'Ouest, des couleurs éclatantes, des travellings enivrants pour suivre Sam Shepard qui jalonne les collines sur son destrier, des jeux de reflets pour matérialiser le casino et captiver le regard, des silhouettes seules qui se détachent sur fond de ville américaine comme dans les tableaux de Hopper... Franchement ce film est un délice visuel de chaque instant.

Le tout au service d'une intrigue simplissime mais profonde et rendue Ô combien prenante par ce traitement chiadé...



Non décidément, c'est LE film à voir et à revoir et à rerevoir en ce moment!

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le jeu. 20 oct. 2005 à 00:01

rickman addict a écrit :
Montillot a écrit :
rickman addict a écrit :
Montillot a écrit :
rickman addict a écrit :
Les âmes grises
Excellent film, excellents acteurs, l'esprit du livre est respecter...bref il faut le voir...je ne comprends pas les critiques qui ont dit que pour ce rôle villeret n'était pas génial, je l'ai trouvé vraiment impressionant !!! cinique, détestable, froid...du trés grand Villeret et ce n'est pas parceque l'acteur nous a quitté que je dis ça !

9/10

En effet, le casting était peut-être le seul point positif de ce film...



mais encore ? non sérieux, t'as pas aimé quoi ?


Disons que c'est un film où il y a des gens qui lisent des lettres en voix-off... et qui regardent par la fenêtre... un film français classique, quoi.
Esthétiquement, ça se place à la conjonction entre "Un long dimanche de fiançailles" et "Tous les matins du monde"... c'est pas ce que je préfère.

J'y suis allé évidemment à reculons, en sachant ce qui m'attendait, et je n'ai pas été déçu. Ce n'est pas mauvais, loin de ça, seulement si ce n'était pour le casting "savoureux" (dans une certaine limite, car Villeret finit légèrement par cabotiner) et quelques scènes bien vues (Villeret qui mange son oeuf au-dessus d'un cadavre, ou l'instituteur qui pète un plomb parmi ses élèves), tout retombe rapidement et au final je me suis bien emmerdé. Pas de reproches particuliers ou objectifs à faire, si ce n'est un classicisme trop prononcé (mais est-ce forcément un défaut?).

A noter que le réalisateur, Yves Angelo, est à l'origine un chef opérateur, et qu'il a éclairé le sus-cité "Tous les matins du monde". Et sa mise en scène me laisse de marbre...



ok je vois ce que tu veux dire...par contre je ne sais pas si tu avais lu le livre...mais je pense que peut être il ne falliat pas adapter ce genre de roman au ciné....en réalité il ne se passe pas grand chose....et beaucoup d'élément ne peuvent pas être rendus à l'écran....

c'est le cas du dernier roman de l'auteur (philippe claudel): la petite fille de monsieur Linh....c'est superbe mais à l'écran ce serait chiant.

Et oui, la littérature est le cancer du cinéma français!

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...


Membre depuis le
8 mars 2004
558 messages
Le mer. 19 oct. 2005 à 00:33

rickman addict a écrit :
Montillot a écrit :
rickman addict a écrit :
Les âmes grises
Excellent film, excellents acteurs, l'esprit du livre est respecter...bref il faut le voir...je ne comprends pas les critiques qui ont dit que pour ce rôle villeret n'était pas génial, je l'ai trouvé vraiment impressionant !!! cinique, détestable, froid...du trés grand Villeret et ce n'est pas parceque l'acteur nous a quitté que je dis ça !

9/10

En effet, le casting était peut-être le seul point positif de ce film...



mais encore ? non sérieux, t'as pas aimé quoi ?


Disons que c'est un film où il y a des gens qui lisent des lettres en voix-off... et qui regardent par la fenêtre... un film français classique, quoi.
Esthétiquement, ça se place à la conjonction entre "Un long dimanche de fiançailles" et "Tous les matins du monde"... c'est pas ce que je préfère.

J'y suis allé évidemment à reculons, en sachant ce qui m'attendait, et je n'ai pas été déçu. Ce n'est pas mauvais, loin de ça, seulement si ce n'était pour le casting "savoureux" (dans une certaine limite, car Villeret finit légèrement par cabotiner) et quelques scènes bien vues (Villeret qui mange son oeuf au-dessus d'un cadavre, ou l'instituteur qui pète un plomb parmi ses élèves), tout retombe rapidement et au final je me suis bien emmerdé. Pas de reproches particuliers ou objectifs à faire, si ce n'est un classicisme trop prononcé (mais est-ce forcément un défaut?).

A noter que le réalisateur, Yves Angelo, est à l'origine un chef opérateur, et qu'il a éclairé le sus-cité "Tous les matins du monde". Et sa mise en scène me laisse de marbre...

Mais bon, moi, j'dis ça, j'dis rien, hein...





Accueil | Quiz Invisibles | Quiz Visuels | Quiz Textes | Forums | Comparateur | Conditions Générales d'Utilisation

Sauf où cela est expressément indiqué, tous les produits, logos, images et visuels publiés sur le site sont la propriété de leur(s) marque(s) respectives(s), des éditeurs vidéo ou de leurs ayant-droit.