Utilisateur
Mot de passe
> Mot de passe perdu

Profil de SuperHentaï Rafu


Membre depuis le lundi 26 janvier 2004
Dernière visite le dimanche 8 août 2004
Email
Nombre de messages dans les forums 28

Avatar


Messages dans les forums


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mer. 4 août 2004 à 21:38

Bon là j'ais des choses à dire :

Le cinema en france est pas aussi catastrophique que cela (mais c'est vrai que c'est pas top), sur le systéme c'est vrais qu'en france faire un film c'est dur mais pas autant que dans certains pays(là je pense à la Chine et à la pauvre "sixiéme génération").
Mais le truc c'est que la sociétée du spectacle en France du coté du cine est sclérosé par un misérable systéme de "faveurs" et de "relation" soutenu par un élitisme déjà abordée.
Regarde un acteur populaire, acteur pas terrible, il a de la famille. Elle peut allez dans le cinema sans rien y connaitre et avoir tout les soutiens, il faut avoir des alliès de renom pour financer un film qui sera un navet.
Mais il y a un systéme qui est peu répendu en France et en Corée majoritairement, le cinema est national, sur chaque tiquet de ciné 10% je crois est versé à l'état qui le distribut dans des fondations ou qui garde le potentiel dans ses caisses et le distibue en fonctions des projets et des soutiens régionnaux. De cette façon je pense à un film bien, Brodeuse qui à pu être réaliser grace au soutient de la région Poitou-Charente.
Mais je crois qu'il sort en faible tirage et c'est aussi un autre probléme les films interressants sont parfois difficiles à voir. Puis après il y a la fabuleuse critique, dont les français sont assez friands qui peuvent décider de la vie et de la mort d'un film avant même sa sortie (je sait plus ou j'avait vue ça, mais c'était allarmant) et les professionels aussi font les dur.
Le cadre est pas idéal, mais se qui m'énerve le plus c'est qu'au niveau des films "nul" à la différence des USA, nos film sont des foutages de gueules vis à vis du public. Eux ils font de la merde mais c'est présentable ça conserve les apparences ça reste dans une norme préétablie d'une logique commerciale. Mais nous c'est tellement pédant, dégoulinant et écoeurrant, ils ne cachent même pas leur jeu sans pudeur voila votre merde soyer contant car c'est bien français et vous me faites gagner beaucoup d'argent.
Mais il faut savoir que la france finance des film dans le monde avec une préférence pour l'Europe et le bassin médittérranéens, ceux la sont peut-être beaucoups mieux d'ailleur. Comme quoi le cinema Français est fort... mais pas en France. Faut pas oublier les derniéres de l'animation, La Prophétie des Grenouilles, Les Triplettes de Belleville, Les Enfants de la Pluies, là c'est un combat de titan contre Disney.

Mais bon on s'éloigne du sujet.

Je trouve pas si évident lepingouin de définir la nationnalitée de beaucoups de films, et en tout cas peut être pas 90 %. Je m'en suis rendu compte en faisant des listes de films par nationnalitée. Je suis tombé sur des films qui avaient des fonds Américains, Russes, Français, Nippon d'un réalisateur d'un tel pays mais dans un autre pays très différent, et les exemple sont nombreux :
Dersou Ouzala real et scénario : Akira Kurosawa (Japon), Fond Américains, Nippons et Russes, tournée en Russie parlée en Russe, un acteur Japonais un Russe.
Est-ce un Films Russe par les Fonds, Nippon par l'équipe technique
et l'adaptation du récit de Arseniev explorateur de la Sibérie. Mais commes les fonds sont nombreux il est sortie à l'échelle mondiale. Et il y a plus de film que l'on ne voudrait croire qui sont dans se cas, du temps ou Vivendi Universal, entreprise Française, avait racheté la Warner les films produits en studio étaient-ils français ou Américains ?

Pour moi ce n'est pas un problème la nationnalitée importe peu, le seul critére important est la région culturel. Le cinéma est avant tout humain et mondiale. Cependant, il y a des films "nationaux", les free films internationaux dont je parle est de moins en moins courrant comparrer aux années 70.
On trouve que les USA sont des géants, non, non, il est connus en occident mais le plus grand marché, c'est l'Asie, ils voient aussi des films made in US, mais l'Inde est un éternel géant cinématographique leur production est incroyable, et le seul marché qu'ils n'ont que peu pénétré est l'Europe. La Corée perce à peine, le Japon est à l'honneur depuis les années 70-80 par Kurosawa puis de nos jour par Miyazaki et Kitano. La Chine devient de plus en plus importante aussi et leur cinema est d'une richesse fabuleuse.

Je répétte un peu se qui à déjà était dit mais bon, pour revenir à la question de base du sujet il faut relativisé la puissance des USA mais pour reprendre ma liste de film perso (vue) le tiers est américains un tiers Asiatiques le dernier pour le reste.

Désolé pour le post de 3 Km j'éspére pas avoir trop répéter se qui à déja était dit.


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mer. 4 août 2004 à 19:53

5 films culte hein...pfffffffffiiiiiiiiiiiiuuuuuuuuuuuu

Bon voyons, je mettrais deux catéries aussi importantes l'une que l'autre, les cultes et les "navets" (oui je sais c'est facile mais bon) l'un nous montre le génie du cinéma l'autre une vision très très très très très très (trop) personnel. Il y a un liens entre les deux, les "navets" sont juste là pour dévelloper un sens critique minimum et aider à apprécier d'autres films.

les films cultes

1-L'Empire des Sens
2-La Maison du Diable
3-Rashomon
4-Pulp Fiction
5-Les Sept Samourai

Bon si certains trouvent que c'est pas juste pour les "navets" je ne concidére que mon points de vu et ne dit pas forcement que c'est simplement nullisime (quoique...).

Les "navets" cultes (même si ils l'ont pas fait exprès)

1-Beowulf (Nyark, Nyark, mais bon là je suis pas cool j'aurais juste dû dire Christophe Lambert même si c'est pas un film)
2-Amytiville
3-Les Sept Mercenaires
4-40 jours, 40 nuits
5-Plan 9 from Outerspace


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le jeu. 24 juin 2004 à 12:43

Je crois qu'il serait sage de chercher ailleurs, mon frère a décidé de rester à l'appart et moi je pourrai pas venir Lundi (95/100 de change). Désolé.


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mer. 16 juin 2004 à 11:43

Ghost In The Shell est fantastique mais il m'a fallu le voir deux fois pour accrocher le propos du film mais sinon il est particulièrement envoutant.

La B.O. est sublime
Graphiquement il accroche bien.
il est trop.

Cependant j'ais vu Jin-Roh, bon il l'a pas réaliser mais le scènario est bien. Il devait avoir des notes extras en philo. Dans la S-F c'est quand même facile de tomber dans le divertissement et d'en écarter des problèmes qui se posent avec une aprèhension de la technologie dans GITS son intention est particulièrement louable de faire de la S-F pour explorer la condition humaine, chose qui reste souvent au second plan dans d'autres films S-F.

Jin-Roh prend plus des allures de conte sur l'animal et l'homme dans un milieu post révolutionnaire que de la vraie S-F d'ailleur seul les armes nous sugjéres vraiment la S-F et reste l'incarnation de l'animal chez l'homme qui s'incruste dans le désir de mort.

Donc la je suis mitigé Jin-roh était peut être plus simple mais je l'ai tout de suite accroché. Donc j'ais voter Jin-Roh.

Je me souvens plus très bien de Patlabor, il m'a semblé revoir Ghost In The Shell dans le rythme Jin- Roh pour le contexte politique et chaotique. C'etait comme un mélange des deux.


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mar. 15 juin 2004 à 17:43

Pour finir un autre film de lui que j'aime beaucoup, Furyo.

Document attaché :

furyo.jpg




Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mar. 15 juin 2004 à 17:12

Puis, pour pas perdre le coup de main, un autre Oshima. Il à l'air très bien j'aimerais bien le voir.

Document attaché :

contes_jeunesse.jpg




Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mar. 15 juin 2004 à 17:09

Voilà je pense pas qu'elle ais jamais été mise ici, puis comme c'est un film culte pour moi.

Voilà L'Empire des Sens de Nagisa Oshima.

Document attaché :

empire_sens.jpg




Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mar. 15 juin 2004 à 16:58

Pulp Fiction, c'est un film cultissime, un best on best du cinema Tarantinien. Que dire sur se film difficile à classès, pour moi c'est un film noir (avec des nuances comiques mais un film noir dans l'enssemble).

Sinon je peut pas parler de Natural Born Killers je sait juste se que Kev à dit.


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mar. 15 juin 2004 à 16:16

Bon alors voila j'ais un peu de retard, voila les films dont je me souviens sur ses deux dernières semaines.

Gost In The Shell, Je crois que j'aime Mamoru Ishii, ainsi que son chien. Mais plus serieusement se film vise une question sur le sens de la vie et de la condition humaine. Un S-F philosophique fort et profond, dans une ambiance à la Blade Runner. Tout se que j'aime.

Jin-Roh, désidement j'adore Mamoru Ishii,trop bien cette oeuvre là est plus humaine et plus intimiste je trouve que Gost In The Shell. La réflexion est plus axèe sur la condition humaine et donc il s'interressant à la limite entre l'homme et l'animal. J'aime l'ambiance de se film.

Talons Aiguilles, deuxième Almodobar que je vois, en comparaison à La Mauvaise Education il est très interressé par les femmes et les travestis. Il n'aime pas les histoires qui finissent bien la Mauvaise Education n'est pas drole mais par contre Talons Aiguilles l'est assès bien. Je sais vraiment pas quoi dire sur lui.

Les Incorruptibles, Brian de Palma, bon lui il est classique il aime faire des réemplois, refaire des plans d'autres films,la scéne de la gare est la seule que trouve interressante avec un clind'oeil à Ensenstein et le Cuirassè Potemkin.

L'Impasse, re Brian de Palma, maintenant c'est sur il aime les gares. Le schéma narratif est simple c'est du Brian de Palma on se laisse allè. Bien mais sans plus.


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mer. 2 juin 2004 à 10:02


Regarde dans ff7 Tifa, Yufie, et Aeris tu vas pas dire quelle ont moins de personnalitée que Barrett la grosse brute de service avec sa philosophie à deux sous (nous sommes bien daccord).Clad est zarb lui ça vas mais franchement c'est pas à lui que je repense dans les perso de ff (les femmes et les Boss). Rouge 13 est assez inexistant je trouve. Vincent est pas bavard mais il a la classe (là on est daccord).Face à l'energique et passioné Tifa, l'adorable et compatissante Aèris, et Yufie gamine survoltée qui nous joue des sales tour et fait la pose devant les photographes.

Ensuite c'est vrai que devant les autres elles ont un rôle plus sociale que les autres (ex soldat, terroriste, scientifique / fleuriste, barman et voleuse) les proffessions sont éloquentes.


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le jeu. 27 mai 2004 à 19:47

Je me suis endormi une fois devant un navet Ballroom Dancing, puis Dancer In The Dark qui était pas terrible. Je somnolais pendant le seigneur des anneaux,le Vent Nous Emportera et Uzak bien que pour lui je voulais vraiment rester éveiller.

Mais la fois où j'aurais vraiment voulu dormir c'était devant Troie mais pas de chance j'était mal installé et une gamine hystérique m'empêchait de dormir.

Sinon à la télé ça m'est jamais arrivé, ni devant le PC ou la console.


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le jeu. 27 mai 2004 à 19:22

La mauvaise éducation, là c'est le premier Almodovar que je vois, et je suis intriguè par le personnage, Dinah et Kevlar on déjà dit beaucoup de chose que le film ne tombe pas dans le glauque, que le film était bien monté, une intrigue bien dévellopée...
Mais je peut trop rien dire sur se film, sinon qu'il était bien, on ne sombre pas dans le "melo de quartier", le "faire pleurer dans les chaumiéres" comme dans un téléfilm Canadiens je crois dont j'ais oublier le titre sur des religieux pedophiles dans une école catholique privée.

La vie est un miracle bien pour celui qui ne sait rien de Kusturica sinon mitigé pour les autres. Même réemploi de la musique que dans Underground, mêmes effets parfois que dans Arizona Dream. L'histoire d'amour est bien traitée, la periode d'exposition est longue mais il réemplois toujours une ou deux préparation exploité plusieurs fois dans le film (l'âne, le coursier, le chemin de fer,...). Mais j'ais de loin préfèrer Underground qui reste mon petit préfèrè (sur 3 ou 4 c'est pas toujours dur).


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le jeu. 27 mai 2004 à 18:47

La Dolce Vita, Fellini, 1960, Une petite descente dans l'univers de la jet set romaine qui s'ennui et le disimule mal. Je le trouve merveilleux, sensuel, et aux connotations sexuelles malsaines qui à l'époque ont beaucoup choquer l'opinion publique. Notament les autorités religieuses. Je pense que son regard est juste et critique et franchement il s'en tire bien pour ridiculiser les milieux mondain (sans être du grotesque de Jet Set) subtilement.

Kill Bill volume 1, sublimicime, bien rythmé, evoluant dans différents genres tellement aisément... des scénes jubilatoires, des dialogue comme Tarantino sait les faires... J'arrete là j'en ais marre d'aimer ce film.

Pulp Fiction, absolument merveilleux le meilleur Tarantino ....

Princesse Mononoke, Une animation sublime, dynamique, une histoire un peu dur à capter si on n'a pas de bases sur la culture et la religion Japonnaise (bouddhiste et shinto). Et je suis étonné de voir un découpage technique comme dans des films standard. Je vois rien d'autre à dire sinon que Miyazaki nous montre que le dessin animé peut être sérieux (pas comme un certain groupe qui fait des dessin animé niais pas très beaux, grotesques, et profite de la distribution des films de Miyazaki en Europe ... Je pense bien sur à Disniais)


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mar. 18 mai 2004 à 22:45

Dabord j'en ai rien à faire de l'orthographe !
Ensuite je ne fait L que pour le CAV !
D'ailleur notre prof adoré que n'aime pas didi nous à montrer le premier court métrage de Martin Scorsese : The Big Shave chronique d'un gars qui se rase d'un peu trop près.

Sinon : Las Vegas Paranos : un film déjanté vraiment ennivrant et totalement défoncé. Un terry Gilliam super.
9/10

(bouuuu les fautes !! )


Membre depuis le
26 janv. 2004
28 messages
Le mar. 18 mai 2004 à 18:47

Le Cuirassé Potemkine,1925. Mettont de côté la propaguande (c'est énervant dans ses films) et là on peut se dire qu'Einsenstein aurait était bon, voir très bon. Mais on ne choisie pas toujours les contraintes, pas de chance. Sinon l'héstetique est vraiment bien soigné on est pris dans les scénes pour avoir déjà vue Alexandre Nevsky il réussi à fournir une palette d'émotions impréssionante surtout dans Le cuirassé Potemkine. Sinon le scénario est diriger vers la propagande, tirez d'un fait réelle je crois, mais le scénario est pas follement interessant.
6/10





Accueil | Quiz Invisibles | Quiz Visuels | Quiz Textes | Forums | Comparateur | Conditions Générales d'Utilisation

Sauf où cela est expressément indiqué, tous les produits, logos, images et visuels publiés sur le site sont la propriété de leur(s) marque(s) respectives(s), des éditeurs vidéo ou de leurs ayant-droit.