Utilisateur
Mot de passe
> Mot de passe perdu

Profil de Valmens


Membre depuis le samedi 1 mai 2004
Dernière visite le mardi 28 mars 2017
Email
Nombre de messages dans les forums 2241

Avatar


Messages dans les forums


Membre depuis le
1 mai 2004
2241 messages
Le ven. 28 mai 2004 à 06:31

justement, c'est ça que je repproche aux distributeurs français, de ne pas sortir tout un tas de films qui marche pas mal aux US, mais ne sortent qu'en video en france. il faut savoir quen amérique, elle est pas mal connue quand même, 'et en france on fait rien pour le rendre connu, comme si les français n'étaient pas capable d'appércier le cinéma indépendant dans lequel elle joue


Membre depuis le
1 mai 2004
2241 messages
Le jeu. 27 mai 2004 à 21:48

merci beaucoup, je ne savais pas trés bien comment ça marchait, j'ai un peu gaffé.
a propos de christina ricci, une chose me choque c'est son absence des écrans français, alors qu'elle fait constemment des films. d'ailleurs, les rares qui sorte en france, sa photo est réduite ou supprimée sur l'affiche. (anything else, monster)


Membre depuis le
1 mai 2004
2241 messages
Le jeu. 27 mai 2004 à 19:55

en fait, en effet, je me suis trompé


Membre depuis le
1 mai 2004
2241 messages
Le jeu. 27 mai 2004 à 19:53

pourquoi pas


Membre depuis le
1 mai 2004
2241 messages
Le jeu. 27 mai 2004 à 19:20

que pensez vous de l'actresse américaine Christina ricci, remarquée entre autre dans la famille adams, buffalo 66, sleepy hollow ou monster


Membre depuis le
1 mai 2004
2241 messages
Le mer. 26 mai 2004 à 22:15

voici quelques arguments qui prouvent a mon avis que Kill Bill (1 et 2) est un chef d'oeuvre:
tout d'abord parce qu'il va a l'opposé des courants actuels, ils se distingue par son originalmité. quand on est submergé de Matrix en tout genre qui débordent d'effets spéciaux couteux et vulgaire, quoi de plus agréable qu'un kill bill, avec les scène de combat les plus joussives et les plus rythmées de ces 10 dernières années,et le tout, fait quasiment à l'ancienne, sans aucun effet numérique.
ensuite, il y a la réalisation. Tarantino, dans ce film nous prouve une fois de plus que la réalistation n'a aucun secret pour lui puisqu'il se permer, prouesse phénoménale, de changer de style au cours du film, passant du film d'action asiatique, au film de kun fu des année 70, au film d'horreur, au western, et même au drames sentimentaux.
Ensuite, parce que avec une histoire simple, Tarantino nous fait voyager à travers le monde, nous fait découvrir de nouvelles facettes du cinéma, en essayant d'introduir un publique pas forcément initié à tout le cinéma Jap.
Le casting de ces films sont parfaits, que ce soit l'hallucinante Uma, qui a elle seule déploie autant d'énergie qu'une bombe atomique, Michel Madsen, qui dans ce rôle de tueur a gage désabusé se laissant marché sur les pieds, nous prouve que ce n'est pas un has been mais que au contraire, il est capable d'un jeu tout en ambiguïté, Luy Liu, qui se révèle littéralement dans ce film avec un rôle dure et violent qu'elle remplie à merveille, Daryl Hanna qui sort d'un coma de 10 ans et se permet un rôle bourré de second degré et de cruauté, la blonde méchante type des film des années 70.
Passons a la musique, qui, même si elle n'est pas a la hauteur des précédents films de Tarantino, nous fait redécouvrir des moceaux joussifs, comme ce merveilleux morceau de trompette endiablé dans le volume 1.
Enfin, Tarantino est un grand monsieur du cinéma parce qu'il boucle ses films en temps et en heure, sans dépassement de budget et nous livres a chaque fois des chef d'oeuvre tellement riche qu'ils inspirent le cinéma sur une décénnie tout entière. beaucoup disent qu'il y a un style tarantinesque, mais c'est faut, il se renouvelle a chaque fois, comme personne. cet homme est un génie!
voilà.





Accueil | Quiz Invisibles | Quiz Visuels | Quiz Textes | Forums | Comparateur | Conditions Générales d'Utilisation

Sauf où cela est expressément indiqué, tous les produits, logos, images et visuels publiés sur le site sont la propriété de leur(s) marque(s) respectives(s), des éditeurs vidéo ou de leurs ayant-droit.