Utilisateur
Mot de passe
> Mot de passe perdu

Profil de tinalakiller


Membre depuis le dimanche 5 novembre 2006
Dernière visite le vendredi 26 novembre 2010
Email
Nombre de messages dans les forums 1407

Avatar


Messages dans les forums


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le mer. 17 nov. 2010 à 13:15

7- Tim Burton ?


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le dim. 7 nov. 2010 à 12:52

Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
1- Dikkenek ?
11- Fury ?


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le sam. 6 nov. 2010 à 11:02

Je mets mes réponses en spoiler, comme ça, tout le monde peut chercher

Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
2- L'esprit de la ruche
4- Joyeuses Funérailles
5- Harold et Maude
7- Printemps, été, automne, hiver et printemps
8- Fury
11- Harvey ???
12- La légende du pianiste sur l'océan


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le lun. 7 juin 2010 à 16:53

Lola
2/10

J'évite d'être de mauvaise foi alors je vais essayer d'être la moins vache possible sur ce film. Ce Lola n'est pas ce qu'on appellerait en soi une daube. Pas besoin que je vous cite des noms pour savoir ce qu'est une daube, un navet... Il y a peut-être des qualités dans ce film. Mais c'est sûrement pour moi un des films les plus détestables que j'ai pu voir. Sans vouloir raconter ma vie (car on s'en fout), je n'ai pas pu sortir de la salle, ni m'endormir. Mais si j'aurais pu faire un de ces deux choix, je n'aurai pas hésité une seule seconde. Là quelle torture ! Ok, le réalisateur filme les Philippines pauvres, en pleine misère, en pleine crasse, en temps de pluie patati, patata et nous montre son terrible système judiciaire. Sur le principe, c'est très intéressant. Mais quelle lenteur ! Ok, le réalisateur justifie cela car c'est au rythme des Lolas qui sont âgées mais mon Dieu ! Ahhhhhh ! C'est tellement lent que du coup ça devient long et surtout insupportable pour ma part. Non seulement on s'ennuie (et dès le début !), mais en plus, le film nous parait sans intérêt, sans émotions et les deux personnages principales pas attachantes.




Green Zone
8/10

Ex-reporter de guerre, Paul Greengrass a plusieurs fois filmé ses films (Bloody Sunday, Vol 93) comme s'il exerçait son ex-métier. On apprécie ses films pour le côté réaliste et leur intensité. Avec Green Zone, il fait de nouveau pareil et malgré le sujet qui commence à nous lasser et qui est un peu à la mode en ce moment (Brothers, Démineurs, Jarhead, Redacted...), il arrive à rendre son film agréable et intense. J'ai pas eu l'impression d'être torturé. Il filme certes comme s'il était sur le moment, mais il ne filme pas comme un cochon et heureusement, après ça donnerait vite mal à la tête. Le côté actuel et politique est très présent, on tente de savoir la vérité (pourquoi finalement ces mensonges? pourquoi cette guerre qui s'avère... inutile?). C'est filmé comme un documentaire mais c'est présenté comme un thriller efficace. Greengrass a fait appel à Matt Damon qui est très crédible et semble concerner. Il arrive à rendre son personnage attachant et ne donne pas ce mauvais effet de Superman/Bruce Willis en Irak. Greg Kinnear est aussi superbe dans le rôle du méchant. Brendan Gleeson, Amy Ryan et Jason Isaacs sont aussi convaincants.




La Comtesse
8/10

Je suis allée voir la Comtesse car la précédente réalisation de Julie Delpy (2 Days in Paris) m'avait convaincu. Pourtant le sujet ne me donnait pas vraiment envie. Mais Delpy s'en sort remarquablement bien. Elle arrive à mêler habilement l'Histoire, la romance et "l'épouvante". Elle nous évite aussi de nous montrer les fameux bains de sang, elle évite de faire un film adolescent. Même si apparement pas tout ne serait vrai, on sent de la recherche, on veut la vérité. Pourquoi cette femme est-elle devenue une des plus grandes serial killers de tous les temps ? Pourquoi est-elle devenue un monstre ? Le thème de rester éternellement jeune date depuis longtemps. La Comtesse utilise le sang, ben maintenant c'est lifting et botox ! Julie Delpy est aussi devant la caméra. Elle joue très bien et donne à son personnage de l'épaisseur : douce, amoureuse, gentille, tarée, monstre, sanguinaire.
Daniel Brühl continue de faire son chemin et nous prouve une fois de plus son talent. Son personnage réussit un peu nous toucher à cause de sa culpabilité. Son point de vue est également intéressant (c'est lui qui raconte l'histoire) et donne une autre dimension au film : le film serait comme un conte. William Hurt est comme d'habitude, très bien, même si on ne le voit peu. La jeune actrice de la Palme d'Or 2007, Quatre Mois, Trois Semaines Et Deux Jours (film que je n'ai vu, je précise), Anamaria Marinca est également impeccable dans le rôle de la sorcière. Son personnage permet de confirmer une fois de plus que la comtesse était un personnage assez complexe. Pour terminer cette critique, remarquons que les décors, costumes etc... sont impeccables et que visuellement le film est agréable et bien réalisé.




New York, I love you
3/10

Je n'avais pas adoré Paris, Je t'aime, mais l'ensemble restait tout de même agréable. Là, avec ce New York I love you, c'est une énorme déception. Difficile de ne pas le comparer avec Paris Je t'Aime et pourtant je vais le faire. Dans Paris je t'aime, les courts-métrages étaient certes inégaux mais quelques uns sortaient du lot et très peu finalement étaient déplaisants. Il y avait une vraie séparation entre les courts-métrages, on pouvait savoir qui avait réalisé quoi, qui avait mis sa touche, etc... C'était une sorte de cocktail ! On voyait un vrai bloc de 20 courts-métrages. Un court métrage raté se laissait même regardait. Les liens entre les courts n'apparaissaient qu'à la fin mais ça suffisait. Les noms des courts-métrages venaient des différents endroits de Paris. Le casting était réellement génial et j'ai senti surtout un vrai respect pour Paris.
Là, aucune séparation entre les courts. On ne sait pas qui a réalisé quoi, comment s'appelle le court en question. A un moment on a un court d'Attal puis le court d'un autre, puis re-retour au film d'Attal ! Mais le pire, c'est que la plupart des courts métrages se ressemblent ! C'est dingue ! On ne reconnait pas la patte de chacun. Ca se mélange trop. On dirait une seule personne qui a réalisé le film ou plutôt une co-réalisation collective et finalement on perd l'intérêt même du projet (qui va normalement se développer dans d'autres pays : Espagne? Japon?). Les deux seuls qui s'en sortent est le film de Shekhar Kapur, écrit par Anthony Minghella (même si on ne voit pas vraiment New York...) et un peu celui de Joshua Marston (avec Eli Wallach). Le premier est remarquable au niveau de l'émotion, de l'interprétation des acteurs (Julie Christie est magnifique, et Shia LaBeouf est remarquable), c'est bien réalisé, il y a un jeu de lumière etc... Il enchante et peut même nous émouvoir. Le deuxième est celui avec un couple de vieux, couple assez marrant et aussi touchant. New York je t'aime est composé surtout de jeunes et pourtant ce papi et cette mamie apportent vachement plus de fraicheur que les autres. Les djeun's devraient avoir même honte !
Comme je disais, les autres courts métrages se ressemblent. Il n'y a limite pas d'effort de réalisation. C'est juste des histoires d'une banalité affligeante, ils ont trop un côté tendance et ça devient énervant. Il y a aussi comme un goût d'inachevé. Un des pires et qui était peut-être le plus attendu ? Le court-métrage de Natalie Portman, complètement loupé car c'est vraiment éparpillé. Le court-métrage du tout début avec Hayden Christensen est pas mal loupé (c'est d'un ennui...) aussi comme celui avec Bradley Cooper (réalisé par Allen Hughes il me semble), qui est chiant comme la mort (et pourtant ça dure pas longtemps). Celui avec Orlando Bloom avait un petit potentiel mais pffff un peu raté car il manque un truc un peu "magique" (là c'est vraiment trop banal). Ceux de Fatih Akin et de Ratner sont déjà mieux réussis mais ils manquent là aussi un truc pour que je sois totalement convaincue (même s'ils ne sont quand même pas désastreux non plus). Celui d'Attal était censé être génial, franchement je vois pas le génie !
De plus on a l'impression que New York est... si petit ! C'est tourné tout le temps dans le même endroit ou quoi ? Merde, c'est grannnnnnd New York. Mais ce qui me dégoute, à force de vouloir faire trop "underground", réaliste ou un truc de ce genre, c'est qu'ils ont réussi à rendre New York limite moche. Mais surtout, il y a des moments où on se fiche un peu d'être à New York...




Robin des Bois
7/10

Après Gladiator, Une Grande Année, American Gangster et Mensonges d'Etat, Ridley Scott retrouve son acteur fétiche, Russell Crowe, pour une nouvelle version de Robin des Bois (qui a fait l'ouverture du dernier Festival de Cannes). Précisément, on s'attaque à ce qui s'est passé avant le mythe qu'on connait. Je m'attendais à être déçue mais ce ne fut pas le cas. Je ne connais pas particulièrement la légende Robin des Bois (enfin, si mais vite fait comme beaucoup de gens), ni les quelques aspects historiques mais ce Robin des Bois captive grâce à l'action (de nombreuses scènes sont assez spectaculaires) mais aussi parce qu'on a évité quelque chose de lisse. On est bien plongé dans l'époque et l'ambiance grâce à de bons décors, costumes etc... Rajoutons aussi que les 2h20 passent très vite. Beaucoup reprochent au film d'être trop brute mais justement, c'est ce que j'ai aimé ! Même s'il me semble un peu âgé pour ce rôle (mais bon, je n'ai pas trouvé l'âge gênant), Russell Crowe m'a encore une fois convaincu et Cate Blanchett est également excellente dans le rôle de Marianne : forte, dégourdie et pas cruche.


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le mer. 24 mars 2010 à 17:41

pas de souci


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le mer. 24 mars 2010 à 17:21

@Hollywoodgirl =

Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
non ils ne disent pas du tout qu'elle est musulmane et qu'elle vénère Fakharran. Non, en fait, pour arriver au fait que la prof est homo, on voit une scène où la classe fait une sortie scolaire, on voit que la prof lui prend la main. Là je me suis dit "ah la prof est peut-être lesbienne" mais après je me suis dit que j'étais peut-être mauvaise langue. Et puis, bien plus tard, Precious se fait donc taper par sa mère, roule limite sur le bébé, la mère pète un cable. Precious se réfugie à l'école et la prof l'héberge chez elle et c'est juste là Precious nous dit "Les homos eux m'ont pas violé etc..."


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le lun. 22 mars 2010 à 16:47

La Rafle
7/10

J'aurai pu mettre une note moins bonne. En effet, soyons honnête, ce film pourrait et a dû sûrement agacer beaucoup de personnes. Film dit tire-larmes et naif (naiveté qui ne m'a pas particulièrement dérangé) qui aurait pu être réalisé par l'Education Nationale, un récit qui prend peut-être trop le dessus sur les faits historiques (même si ces derniers sont visibles et donc ce film peut être utile, surtout qu'il me semble que peu de films sur le Vel' d'Hiv' ont été faits) etc... La note aurait pu être plus basse. Le truc, c'est que le côté larmoyant a marché sur moi (j'ai pleuré à plusieurs reprises) et que j'ai quand même envie de mettre en valeur un film qui m'a franchement émue.
Même si j'ai, dans l'ensemble, apprécié ce film, je voudrais souligner ce qui m'a tout de même dérangé : le point de vue des enfants est intéressant (et c'est pour ça que je ne casse pas trop le film). Ce qui m'a gêné, c'est le point de vue du gouvernement français qui s'allie avec celui d'Allemagne. Pour être franche, soit on approfondit ce point de vue (car il était intéressant mais on ne le voit franchement pas beaucoup), soit au contraire on ne le voit pas du tout. Car pour voir une mauvaise caricature d'Hitler et de Pétain, je préfère ne voir que les points de vue des gamins innocents et de leurs parents !
J'ai surtout été étonné par les acteurs, qui sont dans l'ensemble tous bons. D'habitude je n'aime pas Mélanie Laurent mais là je l'ai trouvé pour une fois plutôt bien, touchante et sincère, concernée par son rôle. Gad Elmaleh s'en sort plutôt bien pour un premier rôle dramatique. Raphaelle Agogué est également superbe. Jean Reno est peut-être un peu moins bon que les autres mais bon je trouvais qu'il passait. Les enfants sont plutôt bien. Je ne sais pas si historiquement le film est juste du début à la fin mais on sent un travail de recherche de la part de la réalisatrice. De plus on rentre bien dans l'ambiance du film.
La Rafle est un film dit grand public avec des défauts évidents mais reste honnête et sincère et peut être efficace (mais tout dépend de la sensibilité de chacun, sinon là, en effet, ça foire..).

Precious
6/10

Precious n'a franchement rien pour elle : elle est de couleur noire (en soi, à la base ce n'est pas un problème évidemment mais peut être victime de discrimination, d'ailleurs elle rêve d'être blanche), est pauvre, est obèse, est violée par son père et a eu du coup deux enfants dont un qui est trisomique,
Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
est séropositive
(je le mets en spoiler car normalement ce n'est pas écrit sur les synopsis et que c'est une des "révélations", à la fin du film), est battue par sa mère, ne sait pas lire, ni écrire. Je ne sais pas si le roman Push de Sapphire est inspirée de faits réels mais je trouvais que ça faisait quand même beaucoup pour une même personne. Tout ce qui arrive est franchement terrible. Je suis quelqu'un d'habitude de très sensible, mais là en fait ça ne m'a pas vraiment touché (en tout cas, je pensais être plus touchée), parce que je n'y ai pas cru, malgré qu'on soit baigné dans la réalité. Mais quelque part, c'est quand même crédible car je pense que Precious est tombée dans un cercle vicieux (si on regarde, tous les malheurs qu'elle a sont plus ou moins reliés).
Je n'ai cru non plus à certains dialogues (la mère de Precious dit tellement de gros mots dans la même phrase que ce n'est même plus crédible). Je lui reproche aussi d'être trop mélo (la Rafle à côté passerait pour un film où la finesse règne). On aurait pu aussi éviter les ralentis. Ca m'a tué. Je me rappelle de cette scène où
Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
Precious tombe des escaliers avec son bébé dans les bras
. A la base, soyons clair, c'est super dramatique. La scène aurait été normale, je n'aurai rien dit. Mais à cause du ralenti, je me suis pris un de ces fous rires. Et une des scènes après, c'est encore du ralenti : on voit
Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
la mère péter un cable parce qu'il n'y a plus sa télé
. Là, autre fou rire involontaire.
L'ensemble ne m'a pas touché mais il y a tout de même quelques scènes émouvantes, avouons-le, surtout une des dernières scènes. J'ai aimé aussi le mélange de la réalité et des rêves de Precious, qui donnent un autre souffle au film. Les scènes avec la prof
Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
(évidemment lesbienne, et à on a droit à des répliques du genre "j'ai rien contre les homos, ce n'est pas eux qui m'ont violée et patati, patata")
et avec les autres élèves sont mélos évidemment mais donnent là aussi un peu de fraicheur. En fait, le film est tellement rempli de sale choses que les moments où Precious peut se relever font du bien.
C'est dommage car le film m'a laissé sceptique mais je ne le déteste pas, loin de là. Il y a franchement des efforts au niveau de la réalisation, des moments originaux même (même si c'est bizarre parfois de voir quelques gros zooms dignes d'un petit film made in Dailymotion alors que le reste est super bien filmé dans l'ensemble). Ce Precious est intéressant, trop mélo mais réalisé sincèrement, en tout cas, pas tout est à balancer. Malgré quelques longueurs, ce film se laisse regarder.
Les acteurs jouent bien (même si je ne trouve pas que Mo'Nique méritait son Oscar, et je n'aurai pas donné l'Oscar du meilleur scénario...), même Mariah Carey et Lenny Kravitz s'en sortent bien. On sent qu'ils sont tous investis dans leurs rôles et c'est peut-être ce casting qui relève le niveau du film. Il y a aussi la fin qui sauve vraiment le film.


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le jeu. 18 mars 2010 à 22:32

Le guerrier silencieux
9/10

Ca va être radical : soit on adore, soit on déteste ! Personnellement, je fais partie de la première catégorie. Ce film a été pour moi une véritable expérience cinématographique comme on voit rarement au cinéma. Je n'ai pas trouvé ce film ennuyant. Je l'ai trouvé rempli de sensations fortes, hynoptisant, captivant, oppressant et étrange à la fois. Ce film manque (volontairement) de dialogues mais il y a tout de même une présence de son, qu'on pourrait considérer comme des dialogues. Les scènes de combat sont peu nombreuses mais sont bien faites et font monter l'adrénaline.
Les décors (naturels) sont splendides tout comme la photographie et les couleurs. En fait, il faudrait regarder ce film comme un tableau, un peu comme Le Nouveau Monde de Malick ou même Barry Lyndon et 2001 l'Odyssée de l'Espace de Kubrick. La musique accompagne bien ce film calme, mystique mais parfois bien brute. Mads Mikkelsen incarne un personnage mystérieux qui ne cause jamais, ne fait pas grand chose (si, si, il bute des gens quand même !), mais a une telle présence et un tel charisme ! Ce film ne m'a pas laissé indifférente et fait réellement travailler les méninges pendant plusieurs jours.




Gens de Dublin
4/10 (ca fait vache, je sais et encore je voulais mettre moins)

Parfois on est gêné de mettre de sales notes à des films car ils ont une bonne réputation. Pourtant quand on n'aime pas, ben rien à faire, on n'aime pas. J'aurai certainement pu monter à plus, car j'aurai pu voir sûrement les qualités du film (il parait que ça parle de la mort, logique vu le titre en VO). Difficile quand même de faire un vrai jugement. Je n'ai pas pu chronométrer mais on m'a dit que j'ai dormi les 20 grosses dernières minutes du film (je précise que j'ai lutté contre le sommeil pendant 1 heure juste avant, j'avais envie de mettre des allumettes sur mes yeux, comme dans un épisode de Mr Bean). Il est bien possible que ce jour-là j'étais un peu fatiguée mais dès le début, ce film ne m'a tout simplement pas intéressé, je n'ai vraiment pas accroché. D'habitude je ne dors pas au cinéma, c'était pas ma première fois, mais ça reste rare. Les bavardages des personnages m'ont franchement agacé (je précise que je ressortais quand même de la séance du Guerrier Silencieux, film... silencieux, d'où peut-être aussi le décalage). Il parait que c'est un film très drôle. Y avait un vieux monsieur qui était mort de rire (lui aussi m'a agacé sans être méchante) juste derrière moi. J'ai cherché pendant la première heure où c'était drôle. Oui, y a un peu le mec complètement bourré qui m'a décroché un petit rire, et quelques sourires mais après je ne trouve pas que ce soit hilarant (après c'est peut-être moi qui ne partage pas ce type d'humour). Mais le pire pendant cette séance qui fut presque mortelle pour moi je crois que pendant tout le long du film je me disais "allez ce film va commencer". Ben en fait il avait déjà commencé. J'avais toujours l'impression d'être à la présentation du début. J'avais lu avant la séance le synopsis (via les programmes du cinéma), je suis surtout allée voir pour ma frangine et puis on m'avait dit que c'était un chef-d'oeuvre. Sans faire la fille de mauvaise foi, je ne pensais pas qu'on allait voir des bourgeois... manger et parler. Pendant pratiquement tout le long du film. Au niveau des personnages, j'étais paumée aussi. Les quelques points positifs pour moi ? Les costumes et la musique. Jolie lumière et belle photographie aussi.

PS : Désolée à la femme juste devant moi qui semblait être choquée en apprenant que je m'étais endormie.


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le mar. 16 mars 2010 à 19:19

j'ai vu aussi Démineurs ce week end et franchement je me dis que c'est limite dégueulasse qu'avatar ait été boudé (et pourtant je ne défends pas spécialement avatar). Car oui son scénario est simple mais j'ai trouvé que Démineurs très vide, répétitif, ça parle de rien. Franchement je me suis fait ch*er ! de plus, j'ai trouvé certaines situations pas toujours crédibles, le personnage principal m'a particulièrement gonflé.


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le sam. 13 mars 2010 à 13:53

Ceci est un spoiler, sélectionnez la zone pour le faire apparaître.
ben c'était pour moi ma conclusion. C'est triste mais ça a l'air d'être bien ça


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le sam. 13 mars 2010 à 11:26

@Hollywoodgirl = ben disons qu'il y a les indices qu'on peut voir mais le plus dur, c'est de recomposer le puzzle !


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le jeu. 11 mars 2010 à 19:22

ah ben moi aussi j'ai bien aimé A serious man !

Shutter Island
10/10 (mon big coup de coeur)

Je savais d'avance que je ne serai pas déçue par ce nouveau Scorsese. Mais jamais je n'aurai cru que c'était une telle tuerie ! Vous l'aurez compris, j'ai adoré ce film. La critique du film va être courte vu que je ne veux absolument pas révéler des informations capitales sur le film (le twist a vraiment marché sur moi, je me doutais un petit peu sur un truc mais c'était un détail comparé à ce qui m'attendait !).
Allons droit au but : la mise en scène est impeccable et calculée (surtout une fois qu'on sait les fameuses révélations, bref pour moi film à voir au moins une deuxième fois), la musique omniprésente est superbe (elle participe beaucoup à l'ambiance du film), le scénario est bien ficelé, la photographie est très belle. J'ai vraiment aimé l'ambiance glauque du film et les 2h15 sont passées très vite ! Leonardo DiCaprio est franchement superbe, pour moi, c'est une de ses meilleures performances (en fait, ses meilleures performances sont très souvent dans les films qu'il a faits avec maitre Scorsese), Mark Ruffalo est discret, parfois en retrait mais sa prestation est très bonne aussi, Ben Kingsley, Max Von Sydow et Jackie Earle Haley sont hallucinants et Michelle Williams s'en sort très bien.

il y a quelques minutes, j'ai terminé le livre...




Nine
0/10 (ou une note proche de zéro, à vous de voir)

Ce film, adaptation de la comédie musicale, qui s'inspire du film de Fellini, Huit et demi réunit les plus grandes stars (beaucoup d'entre elles ont eu des Oscars) d'Hollywood actuellement. Pourtant, pour moi, ce film est la preuve qu'on peut avoir un casting de rêve mais que ça n'empêche pas que ce soit un mauvais film. Il n'y a franchement pas grand chose à sauver. Commençons tout d'abord par, justement, les stars : Daniel Day-Lewis, que j'aime beaucoup, est franchement décevant. Je ne dirai pas forcément nul mais pas inspiré, pas investi. On sait les méthodes de travail de l'acteur, là on dirait qu'il est là juste pour le chèque (je crois qu'il remplaçait Javier Bardem d'après ce que j'ai lu, d'où aussi peut-être le manque d'investissement). De plus, je n'ai pas trop aimé comment il chantait. J'ai trouvé Marion Cotillard franchement pas terrible. Pas la pire mais pour moi, elle ne mérite même pas sa nomination aux Golden Globes. Pour la scène de chant/danse, je ne l'ai trouvé pas du tout à l'aise et ses talents de chanteuse ne m'ont pas convaincu. Penélope Cruz est elle aussi très bof et même ridicule. Nicole Kidman est très décevante (c'est peut-être la pire, elle est sans talent dans ce film) et je me demande toujours pourquoi Kate Hudson est devenue actrice (heureusement pour elle qu'elle s'en sort au chant et en danse). J'ai eu de la peine pour Sophia Loren et ses trois tonnes de chirurgie esthétique. Je me suis limite demandée ce qu'elle foutait dans ce film. A la base, j'aime pas Fergie et son groupe, les Black Eyes Peas. On ne la voit que cinq minutes dans le film mais j'ai trouvé qu'elle faisait une prestation musicale franchement bonne (ben elle est à l'aise sur scène, avec son corps, au niveau du chant), et faisait plus italienne que Day Lewis et son accent italien complètement ridicule. Je l'ai aussi vu plus investie que les autres actrices. Judi Dench est remarquable aussi. On se demande parfois aussi de l'utilité de tous ces personnages qu'on doit voir grand maxi 15 minutes. Le film a un bon sujet mais c'est trop mal exploité, c'est archi survolé. Tout ça pour qu'on voit que des femmes moitié à poil.
Les chansons (certaines sont issues de la comédie musicales, d'autres ont été écrites pour le film) sont immondes (c'est un peu embêtant pour une comédie musicale) à part Be Italian et Cinema Italiano. Il n'y a qu'à voir les paroles, complètement débiles. Et musicalement, on ne retient pas trop les mélodies. Les parties musicales sont très mal incrustées, c'est horrible, et les décors sont hideux. Le pire dans ce film, je crois que ce sont les pseudo-hommages au cinéma italien.
Ce film a peut-être ses mini qualités mais il faut les voir. Car pour ma part, Nine reste un film pathétique, bling bling et vulgaire, un brin prétencieux, avec des acteurs pas convaincants. Le pire dans l'histoire, c'est qu'il ne divertit même pas, on s'ennuie.




The Ghost Writer
6.75/10 (quelle note précise !)

J'étais très motivée pour aller voir ce film (et je m'en fous des histoires de fesses de monsieur Polanski, même si chacun peut avoir son avis sur cette fameuse affaire, il faut savoir séparer sa vie privée et ses films). Le film a de réelles qualités, j'en suis consciente. La mise en scène est excellente (il faut savoir que Polanski a réalisé certaines scènes quand il était en prison), certains plans sont très beaux (le dernier en particulier), la musique est superbe, les acteurs sont tous convaincants (Ewan McGregor et Pierce Brosnan m'ont étonné, Olivia Williams est géniale), le scénario est plutôt ficelé. Le film est très politique (enfin, plutôt anti-politique) et très d'actualité. Cette critique partait bien, la note aurait pu être haute.
Mais il n'y a qu'un unique "mais". Un "mais" qui change tout. En effet, apparement je dois être une des seules pour l'instant, mais ce film m'a franchement ennuyé et du coup, niveau "tension", c'est un peu raté pour moi. Il y a un moment où le film ne m'intéressait même plus. De plus, je ne suis pas sûre que ce film me marque. Dommage pour moi, je suis peut-être passée du fameux chef-d'oeuvre dont tout le monde parle.

Message édité le 11/03/2010 à 19:23:30

Message édité le 11/03/2010 à 19:25:19

Message édité le 11/03/2010 à 19:26:19


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le mar. 9 mars 2010 à 19:00

niveau surprises, c'est moyen...


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le dim. 7 mars 2010 à 18:57

hum il est sympa ce classement!
j'ai vu il n'y a pas longtemps The Chaser et si je l'aurai vu avant, je lui aurai donné certainement beaucoup de points !
A part Inglourious Basterds, les autres films de ce top 10 font partis de mes films préférés de 2009.


Membre depuis le
5 nov. 2006
1407 messages
Le jeu. 4 mars 2010 à 17:25

je suis d'accord sur tout!
rajoutons aussi que comme d'habitude la cérémonie était vraiment chiante !





Accueil | Quiz Invisibles | Quiz Visuels | Quiz Textes | Forums | Comparateur | Conditions Générales d'Utilisation

Sauf où cela est expressément indiqué, tous les produits, logos, images et visuels publiés sur le site sont la propriété de leur(s) marque(s) respectives(s), des éditeurs vidéo ou de leurs ayant-droit.